Montréal est une poudrière ( article censuré par le moteur de recherche yahoo ) ..

.. et peut-être par d’autres.  J’ai découvert ça aujourd’hui.

( L’article qui suit a été posté d’abord le 17 septembre 2011, puis rediffusé de nouveau ici tel quel le 12 février 2014 pour tenter de contourner une forme de censure.  Des notes là-dessus à la fin de l’article.)   


 

Carte du Grand Montréal. L’île proprement dite couvre 499 kilomètres carrés. (À titre de référence comparative, Gaza, par exemple, couvre environ 360 kilomètres carrés.)

Montréal est une poudrière.

Pour plusieurs raisons. Ici, j’en exprime une parmi d’autres.

Cet article n’est pas “politique” au sens informel, courant, populaire du terme, il est l’expression d’une chose sourdement pressentie. C’est tout. Je ne prédis rien, mais j’éprouve, et j’exprime.

J’ai grandi et vécu longtemps à Montréal. Les Montréalais francophones sont constamment, et de plus en plus, de décennie en décennie, provoqués et humiliés par le mépris, la haine du français, la mauvaise foi de ceux qui donnent de faux renseignements aux francophones, les commis dans les magasins qui ont pour instruction de ne jamais répondre ou parler en français à un client même quand le commis connait le français, etc.

Ces attitudes vont grandissantes. Elles étaient extrêmement frappantes vers la fin des années 1990s après une absence de près de dix ans. Les signes étaient présents dans les années 1980s. Les regards de haine, de méfiance ou de mépris à l’endroit des francophones  étaient parfois palpaples, même dans les quartiers francophones – comme si on voulait les chasser ou les effacer du territoire. J’ai vécu cette sensation très nette en 1999. Je n’habite plus Montréal depuis. Mais j’y ai grandi.

Montréal est une poudrière. Je le sais pour l’avoir vécu, je le sais pour avoir espéré autre chose à une certaine époque et cru que les choses pourraient s’améliorer. Mais on a affaire à une sorte de propagande sourde anti-francophone, quelquechose du genre, et à une mauvaise foi évidente de la part de certains. La bêtise de quelques-uns entraînera un tort pour tous. La mauvaise foi et le mépris sont des poisons semés, jour après jour, goutte après goutte, par la haine du français. C’est d’une bêtise inqualifiable. Ceux et celles qui dominent les activités quotidiennes, particulièment dans l’entreprise privée, ont leur part de responsabilité – et les autorités politiques aussi, libérales, fédéralistes, péquistes : le Parti Québécois lui-même a aboli les Cofis, les Centres d’orientation et de formation des immigrants, il y a quelques années.

La dignité est offensée chaque jour – et la dignité, pour ceux et celles qui l’ont compris un jour, est un reflet, souvent imparfait, souvent déformé, mais un reflet réel de la présence divine dans l’être humain. Ça peut demeurer refoulé ou dormant longtemps, mais c’est, par essence, littéralement, absolument touchy, absolument explosif. Cette dignité est offensée régulièrement, à micro-doses, en plusieurs points de la cité, par des imbéciles qui interdisent le français dans les faits, par mauvaise foi, mauvaise volonté, provocation – une insondable stupidité. Et par ceux qui acceptent passivement ou activement cette atteinte à leur dignité. Jeu  empoisonnant et dangereux.

On n’en est pas, ici, à la question de savoir s’il est bon ou non de connaître plusieurs langues, on l’aura compris – et ce blog en témoigne. On en est, ici, par exemple, au refus mesquin, provoquant, de parler français dans les commerces mêmes, et ce même quand on connait le français. Connaître plusieurs langues est évidemment une bonne chose. La question n’est pas là. Refuser de parler le français, surtout dans les commerces, quand on connait la langue, c’est tout autre chose: c’est fêter stupidement l’ignorance, l’encourager, et semer consciemment, sciemment, l’irritation, le mépris, la haine. Y a-t-il un agenda?

On sème quotidiennement du poison. Ce n’est pas un jugement. C’est un feeling de fond. C’est un constat. Un constat que j’ai fait il y a longtemps et que les dires, rumeurs et bruits des derniers temps semblent confirmer.

C’est l’état des choses. Montréal est minée par des mauvaises volontés butées. C’est vibratoire. C’est petit à petit. C’est irritant. C’est explosif. Et c’est vraisemblablement voulu.

Montréal est une poudrière.

Le pacifisme béat, le bellicisme hurlant, le cynisme bonhomme des leaderships   —   Tout se passe comme si on voulait définitivement détruire la légitime défense ..   —   … Et paix sur la terre (And on Earth, Peace), nouvelle.


Notes sur cet article et la censure intermittente de certains moteurs de recherche, notamment Yahoo.

L’article que vous venez de lire a été posté d’abord le 17 septembre 2011, puis rediffusé de nouveau ici tel quel le 12 février 2014 pour raisons “techniques” (ahem) afin de contourner une forme de censure, momentanément du moins : en rediffusant l’article, j’ai modifié l’encodage qui identifie l’article sur le net et sur les moteurs de recherche. En fait, il y a donc maintenant deux copies du même article sur ce blog..  Mais c’est le même.

Vous pouvez constater,  en lisant plus bas et en consultant la preuve simple qui est fournie, qu’il s’agit d’une sorte de censure intermittente qui s’exerce sur le net de manière insidieuse, mais détectable, à l’endroit de certaines opinions.  C’est évidemment une violation de la liberté d’expression (on cherche à “rétrécir” drastiquement, mais pas complètement, l’accès à certains textes en brandissant une mise en garde intimidante).  Le présent article est clairement visé par cette sorte de censure.

Le mentionner comme je le fais ici peut contribuer, modestement, à ce que Yahoo lève l’intimidation et  l’interdit et cesse ces pratiques à la con, pratiques dignes d’une corporation de pissotière — pratiques qui ne visent certainement pas seulement des contenus sur mon blog.  Le mentionner peut parfois donner des résultats.  On verra.

J’ai fait une saisie d’écran (date approximative : quelques jours avant le 12 février 2014):

La raison pour laquelle cet article a été "reposté" récemment (voir note en début d'article) est qu'il est interdit par certains moteurs de recherche comme Yahoo. Il existe une manière d'échapper à cette censure, pour un temps. Ce n'est pas le seul de mes articles interdits ainsi. Je suis au Canada. La censure se fait à votre insu. Personne ne vous prévient ou ne vous consulte. Vous le découvrez par hasard. Ça se fait par intimidation. Bref, c'est plus hypocrite qu'en Chine -- mais c'est exactement la même chose.

La raison pour laquelle cet article («Montréal est une poudrière») a été “reposté” récemment est qu’il est interdit par certains moteurs de recherche comme Yahoo.

L’image ci-dessus correspondait à l’adresse url suivante (celle de l’original censuré de l’article —  electrodes.wordpress.com/2011/09/17/montreal-est-une-poudriere/  :

http://fr.search.yahoo.com/r/_ylt=A7x9Qfm_J_tSbg4AgZBjAQx.;_ylu=X3oDMTBsZ3ZhODNnBHNlYwNzYwRjb2xvA2lyZAR2dGlkAw–/SIG=12qf7o0bq/EXP=1392220223/**http%3a//electrodes.wordpress.com/2011/09/17/montreal-est-une-poudriere/

Quelque temps après avoir reposté l’article sur le blog le 12 février 2014 en changeant l’identité url de l’article (la copie que vous venez de lire plus haut), quelque chose a changé.

Maintenant, en cliquant sur le lien ci-dessus (qui conduisait au message précédent (« This link is not authorized by Yahoo, etc.), on obtient un autre message, ci-dessous, semblant indiquer, soit que le message yahoo précédent n’existe plus, soit que l’article qu’on cherche est inexistant pour Yahoo.   Je ne suis pas sûr de l’un.  Ou de l’autre.  À vous de juger.

Yahoo_censure_poudriere_nouveau_message_saisie_ecran_8Mars2014__02

Le message de yahoo a changé. Saisie d’écran, 8 mars 2014.

Le nouveau message ci-dessus correspond toujours à l’adresse url suivante de l’original de l’article, posté en 2011  ( possible, au moment où vous lisez ceci, que la censure ait été levée, ou modifiée, etc.) :

http://fr.search.yahoo.com/r/_ylt=A7x9Qfm_J_tSbg4AgZBjAQx.;_ylu=X3oDMTBsZ3ZhODNnBHNlYwNzYwRjb2xvA2lyZAR2dGlkAw–/SIG=12qf7o0bq/EXP=1392220223/**http%3a//electrodes.wordpress.com/2011/09/17/montreal-est-une-poudriere/


Cet article (ce n’est vraisemblablement pas le seul) fait donc l’objet d’une mise en garde mensongère et intimidante du moteur de recherche pour éloigner le lecteur, le faire renoncer à accéder à l’article.

En réalité, il n’y a évidemment aucun danger à venir sur ce blog comme peut le suggérer faussement Yahoo.  Censure politique? Corporative? Les deux?

Je connais une manière d’échapper à cette censure, en tout cas pour un temps. Ce n’est pas le seul de mes articles interdits ainsi.  J’en ai découvert au moins deux autres récemment.

Je pense que cette censure va aller en s’accentuant partout sur le net.  Le printemps de l’internet tire de plus en plus à sa fin.  Certains le savent déjà.  Plusieurs le sentent plus ou moins confusément.

Autour du thème de la censure sordide, petite et ordinaire sur le net (ou “Les métamorphoses de la censure”) :  Un homosexuel français dénonce François Hollande et la LGBT   —   La censure à Radio-Canada : vous ne saurez jamais ..

Aussi ceci, clownesque, oui, mais significatif (ou :  le jansénisme et la rectitude à la Yahoo)  :   Yahoo considers this as abusive language. I’m intrigued by yahoospeak.  et  YahooSpeak. Abusive language according to Yahoo. Barnum & Bailey, beware! Update and conclusion.  Ces deux derniers textes datent du 8 février 2009.

Deux autres de mes articles, à mon avis, ont fait ou font encore l’objet d’un “rétrécissement de l’accès” sur internet (si je le dis, c’est que j’ai de bonnes raisons, très simples, de le penser, mais je n’ai pas de preuves, pour l’instant, qui soient propres à vraiment me satisfaire):  Vers une harmonie d’enfer : harcèlement, faux viols, chaos du genre   —   Do you remember Chernobyl? Nuclear disaster contamination: apparently worse than previously thought.

J’habite au Québec (Canada).

Voilàlà.

 


© Copyright 2011 Hamilton-Lucas Sinclair (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), cliquer


 

«Un univers clandestin d’une ampleur insoupçonnée.» Rapport Duchesneau, la Corruption au Québec. Texte intégral.


 

La censure massemédiatique et Radio-Canada : vous ne saurez jamais..


 

Canada, Québec, Ontario …  un proto-totalitarisme souterrain persistant.

Canada : Pouvoir dérogatoire canadien et pouvoir dérogatoire hitlérien sont identiques.

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, Nations-Unies. Texte complet et intégral.

Depuis 1982, le Parlement canadien – tout comme chacune des législatures du pays – ont le pouvoir constitutionnel de violer, sans aucun recours légal possible, au moins 18 des 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’Homme des Nations-Unies, soit les articles suivants1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 17, 18, 19, 20, 26, 29.

Ce pouvoir dérogatoire canadien, c’est l’article 33 de la Charte des droits et libertés canadienne de 1982, qui fait partie de la Constitution canadienne :  Charte des droits et libertés du Canada (1982; lire l’article 33 en allant à la page 48)  ;  English : Canadian Constitution Act, 1867-1982 (1982; go to page 47, read article 33)

Documents de référence – La d’Habilitation nazie mars 1933, pouvoir dérogatoire québécois (1975), canadien de 1982. Essentiellement, les extraits pertinents de la Charte québécoise, de la Charte canadienne, et la Loi d’Habilitation allemande de mars 1933 au complet.


Québec: la clause dérogatoire et la loi 204.    –     Collusion : Karl Péladeau à Hydro-Québec et la Loi Labeaume-Maltais (loi 204)

Milgram, la torture, l’abîme de l’obéissance. Les candidats sont légion.

Le danger d’être canadien, le danger d’être québécois – 1/4   —   Le danger d’être canadien, le danger d’être québécois – 2/4   —   Le danger d’être canadien, le danger d’être québécois – 3/4    —    Le danger d’être canadien, le danger d’être québécois – 4/4

Avons-nous jamais vécu en démocratie? Pétitionne, trace ton x, cause toujours.    –     Le Petit x du vote: Acte de liberté – ou Pacte de soumission?    –    Nos démocraties: Liberté ou Soumission volontaire?


Comment se débarrasser d’un bon locataire 3/4 : Maintenir des «pas de», Exemple : Pas d’insonorisation. Pas d’espace de remisage.

Comment se débarrasser d’un bon locataire 2/4 :  Le truc de «l’encombrement».

Comment se débarrasser d’un bon locataire 1/4 :  Par accusations fausses, genre :  « Vous nuisez à la sécurité de tous! »


Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec.

Terrorisme domestique et destruction de potagers par les municipalités : Aux profits de quel lobby ?

Invasions de domiciles : Tout se passe comme si on voulait abolir la légitime défense.

Formule 1 et chaises roulantes : Non à la pollution sonore et sciante

L’avortement, le foetus, Morgentaler et la peine de mort : les holocaustes préventifs

Quand les mères de mort dominent inviblement la psyché


Les Femen :  Ressurgence de la symbolique nazi.  Cruauté criarde, hystérique, sado-maso..

La leader femen Inna Chevtchenko :  « Si c’est nécessaire de passer de la tronçonneuse aux ARMES À FEUje vais le faire, c’est sûr. »


Vers une harmonie d’enfer : harcèlement, faux viols, chaos du genre

Les fausses accusations de harcèlement sexuel devraient augmenter en France, stimulées par la Loi Belkacem de 2012. La théorie du genre dans la loi Belkacem de 2012.  Québec : Bertrand Saint-Arnaud et la théorie du genre en catimini, une entrevue radio.

 


Icerocket

This entry was posted in Articles, billets, essais., Le Danger d'être canadien, monde, world and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

12 Responses to Montréal est une poudrière ( article censuré par le moteur de recherche yahoo ) ..

  1. Pingback: Yahoo vous nuit ! Encore une fois, la même stupide incompétence, c’est vraiment les gros pieds.. | Électrodes

  2. Pingback: Marion Sigaut : Les Lumières, l’inversion de l’Histoire, l’envers du décor. Conférence vidéo | Électrodes

  3. Pingback: Canada, Québec, Ontario, clause dérogatoire — Un proto-totalitarisme souterrain persistant | Électrodes

  4. Pingback: La terre tremble pendant des mois au Québec à partir de l’hiver de 1663 .. | Électrodes

  5. Pingback: Pauline Marois ? Méfiez-vous de cette abolisseuse de droits fondamentaux | Électrodes

  6. Pingback: L’historienne des Lumières Marion Sigaut sera à Montréal le 19 mars 2014 pour prononcer une conférence | Électrodes

  7. Pingback: Pauline Marois et Bernard Drainville auraient interdit, notamment à ces femmes, d’oeuvrer au sein de l’État .. | Électrodes

  8. Pingback: D’une absurdité, l’autre : Québec irait vers un gouvernement péquiste majoritaire | Électrodes

  9. Pingback: L’Ukraine victime d’une arnaque économique ? | Électrodes

  10. Pingback: Ukraine victim of an economic sting ? | Électrodes

  11. Pingback: An Ukrainian economic sting ? | Électrodes

  12. Pingback: Vers une harmonie d’enfer – harcèlement, faux viols, chaos du genre | Électrodes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s