Coronavirus (COVID-19). Contrairement à ce qu’on entend souvent, les plus vieux ne sont pas plus atteints que les plus jeunes: la proportion est TRÈS MINORITAIRE dans les deux cas. Statistiques officielles, Canada, 22 mars 2020. (Carnet de Notes)

Juste une note en passant.  On entend toutes sortes de choses…

Regardez bien le tableau reproduit plus bas.  Il provient de Statistique Canada, dimanche, 22 mars 2020.

D’abord, mentionnons que les plus jeunes et les plus vieux sont les moins atteints.   De 0 à 19 ans :  seulement 4% sont atteints.   80 ans et plus :  seulement 5% sont atteints.

Commentant le tableau reproduit plus bas, Statistique Canada mentionne qu’«environ un tiers (30 %) des cas sont des personnes âgées de 60 ans et plus».  Ce qui est présentement statistiquement vrai. Mais…

… Ce qui est également statistiquement tout aussi vrai, c’est qu’on retrouve cette même proportion de 30% (presque: 29%) pour les personnes entre 0 et 40 ans..

____________________________

D’autres observations, en vrac:

Dans la tranche d’âge 70-79 ans, seulement 9% sont atteints.  Dans la tranche d’âge 20-39 ans, 25% sont atteints..

Encore une fois, chez ceux qui sont âgés de 80 ans et plus, c’est 5% seulement qui sont atteints.

Entre 0 et 40 ans, c’est près de 30% qui sont atteints (29%).  Entre 70 ans et l’infini, c’est 14%.

Etc.

De quoi relativiser (au moins) les affirmations molles que diffusent les massemédias et les autorité politiques.

Le choix de la proportion des “vieux” (entre les deux proportions de “30%” mentionnées en début), proportion choisie, soulignée, répétée par les autorités et reprise par la population en général, est un choix évidemment arbitraire.

____________________________

Je suis tenté de dire …

De la part des autorités, et d’une masse de gens, cette interprétation trompeuse de la proportion des “vieux” (30%) qui seraient plus atteints que les “jeunes” (29%) (!!), fait penser à une sorte de death wish inconscient insistant projeté sur une tranche d’âge.

C’est comme un death wish plus ou moins conscient, mais insistant, irrépressible, qui mijote derrière les sourires gentils, derrière les bonnes bouilles de circonstance, derrière les messages de consolation matronants enregistrés et téléphonés aux citoyens par le gouvernement québécois.

Une sorte de death wish souriant qui bubulle en gonflant dans les psychés en faisant tapotter le couvercle du chaudron, toc-toc, une sorte de pulsion incachable qui sue de tout son souhait mortifère, pendant que les maudites statistiques plates et drabes, elles, ne souhaitent rien du tout et, surtout, ne disent pas la même chose…

____________________________

L’idée de la mise à mort arbitraire sur la base de l’âge est déjà banalisée (depuis longtemps)

Dès la conception, vous n’aviez pas le droit de naître.

Canada, Québec, Ontario, etc.  —   Un proto-totalitarisme souterrain persistant

____________________________

Source du tableau ci-dessous (le texte au-dessus du tableau est de Statistique Canada) :  Résumé épidémiologique des cas de COVID-19 au Canada (22 mars 2020)

Proportions par age cas COVID-19 Canada__22Mars2020

Source du tableau :    Résumé épidémiologique des cas de COVID-19 au Canada (22 mars 2020)

-30-

Posted in Articles | Tagged , , | 1 Comment

Dès la conception, vous n’aviez pas le droit de naître. Vous n’aviez donc pas le droit de vivre. Vous êtes vivants par caprice féministe. Vous n’avez toujours pas le droit de vivre. Ce droit a été aboli par le droit absolu à l’avortement et il n’a pas été rétabli. (Carnet de Notes)



« … la vie croissait au milieu de la nuit et revenait
contre le crime et contre l’ombre
et revenait
et revenait sans fin peupler le monde … »

La vie croissait


Passibles de mort dès la conception, vous vivez sans en avoir le droit.  Vous êtes vivants parce que votre mère n’a pas choisi de vous avorter. Elle aurait pu: meurtre légal.  Mâle ou femelle, vous n’avez échappé à la peine de mort que par caprice.  Et si vous y avez échappé par amour, chérissez votre mère et votre père: vous êtes bénis des dieux.

Soyez prudents cependant :  l’euthanasie s’établit de plus en plus, et l’euthanasie n’est jamais qu’une extension de l’avortement .. 

____________________________________________

Henry Morgentaler et les équipes qu’il a formées au Canada et surtout au Québec: plus de 803 000 avortements entre 1971 et 2011 (chiffres officiels du gouvernement du Québec).  En 2020, le génocide, ou le pédocide, approche certainement du million — pour une population actuelle de 8 millions

____________________________________________

« Et si la masse des lois d’un État était le grimoire d’un Ogre ? »

___________________________________________

1

Le Féminisme est comme un couloir de la mort qui va du meurtre par avortement au meurtre par euthanasie.  Avec la complicité larvaire des États.

En Régime Féministe, tous sont éventuellement passibles de la peine capitale dès la Continue reading

Posted in Articles, billets, essais. | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

You’re alive because your mother didn’t chose to abort you. That’s all. Under Feminism, whether you’re a she or a he, everyone’s born an outlaw on death row by status.. (Carnet de Notes)

.. It implies that you didn’t have, and still don’t have, the right to live.

Under Feminism, to live is not without analogy with being a born outlaw, on death row from conception, being freakishly spared the guillotine or the gallows.  Feminism is life and death under the yoke of capricious and arbitrary rule.

____________________________________________

copyright ©2003-2013 Sam Javanrouh

____________________________________________

« Le seul fait d’exister est un véritable bonheur..»  («The simple fact of existing is sheer happiness..»)  —  It’s from Blaise Cendrars, long time ago.  Probably in the 1920s, in Brazil, on Christmas.

Not impossible today.  But I tell you, today more than ever, take it or leave it, life without Dieu is absolute dark shit..

Voilà.

1

You’re alive because your mother didn’t chose to abort you. That’s all.  You didn’t have the right to birth to start with, thanks to feminists.  This is true almost averywhere in the “Western” world if you were born after the complete legalisation of abortion.

Your birth was tolerated, or was convenient to your mother, no more, and consequently, so is your present life.  Your status is evoking that of a slave, or of a prisoner on parole, or of a pet animal, etc.

However, none, whatever his or her age, has the right to live anymore, even though when born before the legalisation of abortion.  Because the feminist absolute right Continue reading

Posted in Articles, billets, essais. | Tagged , , , , , , , , , | Leave a comment

Les ressources de la Planète sont pas illimitées : Bof, toujours la même chanson. Ras-le-bol. On arrête pas d’creuser pis y en a tout l’temps..

_________________________________________________

La Terre va te manger ou :  Les cellules s’excitent avant l’explosion

Rigide petit bonhomme
plein de cellules encore vivantes
soumises
aux hypnotiques et mornes résonnances des maîtres,
qui t’a parlé?

Qui t’as dit quoi?

Quelle terrifiante vérité as-tu entendue
pour courir ainsi,  Continue reading

Image | Posted on by | Tagged , , , , | 1 Comment

I don’t want to transgender to a bearded lesbian anymore, I want to be a tree, I love CO2. (Carnet d’Nuts)

__________________________________________

As a decadent cis-male and beta-plus, I wanted to get rid of that.  I tried first to mutate into eba gender (well, you know: Edible Bean-Array gender) but no feminist cook would deign taking the whole stock of me to the hot marital oven.  Maybe because there exist no female feminist cooks.  The wall.  I failed miserably.

Forêts du monde – Forests of the World. Source: Leet Software.

So I changed my mind and I decided to transgender to something less surrealistic, a bona fide lesbian, and I became a heavily bearded woman (didn’t have to shave)  –  but still competing for women on the heterosexual field !  Damn !

Nothing had changed!

Then after all that drill, I had enough, I took a break, I simply became completely crasy, t’was more simple.

Strange! Nobody noticed…

You bet:  I realized crazyness was the freaking politically correct norm all the time!!  And the norm had now become universal.  Nobody had told me!  Continue reading

Posted in Articles | Tagged , , , , , , | Leave a comment

The Deport Awards 2019, by The Iconoclast. Or bye-bye to the e-Gretious “How-Dare-You” year. Also the year Gillette lost 8 billion dollars for being so viciously uber-sanctimonious et rasant. And enjoy all the rest. A gem of a vidéo-souvenir.

Enjoy it, before YouTuke kills it ..

______________________________________

Source :  The Iconoclast.

______________________________________

-30-

Posted in audios et videos | Tagged , , | Leave a comment

All I Want For Christmas – a MeToo (MoiAussi) vidéo Edition, by Sydney Mgtow, Australia. (Carnet de Notes)

_________________________________________


_________________________________________

Feminism and the Gordian Knot. Female shit-tests and Alexander the Great. (Carnet de Notes)

Lune de Miel, Lune de Fiel, Lune de Sang. De la mise à mort de l’entretien amoureux à l’errance des petits — et au génocide des mâles.

Sortir de la Lune. De Miel, de Fiel, ou de Sang. Il n’y a d’égalité nulle part. Sauf sur le plan d’une opération arithmétique. Égalité et Génocide.

La mairesse de Montréal Valérie Plante, féministe militante, et l’avortement des ancêtres. Greta Thunberg, survivante acide du pédocide féministe occidental. Et un aphorisme-bonbon émouvant, sur-perroquetté, sucré à l’arsenic.

Les féministes prônent une extermination massive d’hommes.

Le féminisme n’a jamais tué personne. Dit-on.

Posted in Articles | Tagged , , , | Leave a comment

Feminism and the Gordian Knot. Female $h!t Tests and Alexander the Great. (Carnet de Notes)

________________________________________

Alexander and the Gordian Knot


[ Definition;  « Shit test:  A test that a girl performs on a male by saying or doing something to judge the reaction or response from him.» —  Urban Dictionary]


Shit tests are performed by the female to provoke the male in order to see if he can win and dominate over her or not.  The female instinctively seeks an outcome where the male dominates over her.  Otherwise, the female grows frustrated, irritated, and ends up despising the male she’s trying to provoke.

Most of contemporary feminist nonsensical hysteria, sudden violence, could be construed as the result of a constantly frustrated shit test performed by the females on the males that most of the males, today, fail to pass, because of a taboo forbidding taking up the gauntlet of the shit test.  The taboo is the result of a constant, sustained, anti-male feminist repressive brainwashing performed on the males.

A gordian knot

In other words, the more the males give feminists and females what they demand, the more feminists and females grow irritated, instinctually and deeply frustrated (most of the time without knowing why), the more they grow hysterical, erratic, violent, toxic.

The outcome is a catch-22.  For males and females.

Females grow irritated, unbearable, obnoxious, —  and a growing number of males go mgtow and free, gradually realizing they do not really need women, certainly not that much. Continue reading

Posted in Articles | Tagged , , , , , , | Leave a comment

« There’s probably no God », he says, «stop worrying, enjoy». How many oceans will it take to wash the blood of the murder of God (re : Nietszche)? I don’t know, but the Divine remains omnipresent.. As usual. Strange, indeed. (Carnet de Notes)

_______________________________

Source of the screen-shot, that video :  Advertising Atheism ( YouTube, no dates, obviously some years ago).

Present post is a comment essentially inspired by the content of the ad (as seen on the screen-shot) which appeared on a bus, somewhere, couple of years ago, in Ottawa or Toronto, Canada.  I stumbled upon the video.

Rob Buchman, author of «Can we be good without God ».  Why not : «Can we be good or bad, with or without a hat?».  Or «with or without a million bucks?» Whatever.

Rob Buchman, who appears in the video,  is the author of « Can we be good without God» :-))  J’ai un léger fourire chaque fois que je lis le titre.

I haven’t read the book, however.  Just the title.  So I’ll comment only the title..  (What would you do?)

The answer to the title is obviously «yes».  As in, for instance:  «Yes, and you can also be good (or bad) without (or with) a million bucks, or just a hat, or a hammer, a toothpick, a cargo of gold, or your mother-in-law (for those who are not yet mgtow).»

Fine, ok, let’s say there’s probably no God (which, btw, could also mean there’s probably one), as the advertisement proclaims (but why advertise it?..).  Anyway.  At all event, I suggest to the advertiser to take action right Continue reading

Posted in Articles | Tagged , , , , | 8 Comments

Un morceau d’or dans un caillou de rose

J’ai retrouvé deux poèmes qui doivent dater de la fin des années 1960s, début des années 1970s.  L’autre:  Au bord des ruisseaux de l’amour.   ( Évidemment, il y a beaucoup d’autres autres )

 ______________________________________

L’océan serait-il un pâtre liquide qui rit?
Le soleil s’est noyé dans des barques, ô soleil.

Versez le lait de chèvre à ceux que le mal cogne.

Toi mon enfant béni près des flots qui remuent,
ta joie s’en est allée sous la voile couverte.

Pétri de race infime, corbeau de mon cerveau,
la grâce du sublime a déchiré l’étau
avec un morceau d’or dans un caillou de rose.

L’enfance n’est pas close à bruire d’autre chose
que de l’étau-matin qui monte sans soleil.

______________________________________

Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud

Ouvrages de poésie,  ou «suites poétiques», Jacques Renaud (Loup Kibiloki).

Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.

Posted in Poésie | Tagged , , , , , | Leave a comment

Au bord des ruisseaux de l’amour

J’ai retrouvé deux poèmes qui doivent dater de la fin des années 1960s, début des années 1970s.  L’autre:  Un morceau d’or dans un caillou de rose

La poésie m’accompagne depuis la pré-adolescence.  C’est comme ça.  Dieu merci.  Et comme c’est dit ici:  on sélectionne pas les inspirations.  Sinon, on obtient jamais les autres.

______________________________________

Qui donc pourrait la déserter sans meurtrissure?
N’est-il pas cruel, au bord des ruisseaux de l’amour?

Je n’ai pas tout reçu d’un seul coup
mais par segments sonores.

Qui donc appelle de cette voix d’amante
comme d’une tour qu’on ne dira jamais tant elle est blanche?

Et le Seigneur dira : « Je toucherai ta pierre froidie
et tu graviras dans la Tour d’Éminence. »

Qui donc pourrait la déserter sans meurtrissure?
N’est-il pas cruel, au bord des ruisseaux de l’amour?

______________________________________

Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud

Ouvrages de poésie,  ou «suites poétiques», Jacques Renaud (Loup Kibiloki).

Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.

Posted in Poésie | Tagged , , , | Leave a comment