Radio-Canada et l’insignifiance massemédiatique

Savonnage et brossage quotidien.   Christiane Charette, animatrice à la radio de Radio-Canada.  Elle anime l’émission quotidienne “Christiane Charette”.


 

Quelques écoutes intermittentes récentes (fin 2010) de l’émission Christiane Charette révèlent qu’on y insiste maintenant sur ses récents abonnements internets à FaceBook, à Twitter, etc.

L’essentiel de l’article qui suit, plus bas, dont la première version (revue et augmentée depuis) date de près de deux ans (26 janvier 2009) et qui porte entre autres (mais pas seulement) sur la composition militaire des troupes américaines en Iraq, ne porte pas sur le fait d’être “branché” ou non à l’internet, on peut le comprendre en lisant l’article.

L’ “internetisation” récente de l’émission Christiane Charette ne change pas grand’chose au contenu même de l’émission, à son caquetant côté “people”, et surtout à la pratique du “retard” (et du “faux scoop”) dans la diffusion d’information, une chose qui n’est très vraisemblablement pas exclusive à cette émission.

Les “retards” de plusieurs semaines, souvent de plusieurs mois, et beaucoup plus (je ne parle pas des “omissions” pures et simples qui peuvent se prolonger sur des années ou qui ne sont jamais “corrigées”), demeurent et sont toujours, à mes yeux, aussi évidents et significatifs d’une intention de contrôle des auditeurs par non-information, ou faux, ou soi-disant scoops. Qui fréquente l’information alternative sur internet s’en rend vite compte.

Le “retard” en tant qu’instrument de contrôle… Oui, évidemment. Notion intéressante. J’invite tout le monde à la fouiller. 


À toutes fins pratiques, je n’ai plus de téléviseur depuis bientôt 13 ans; je m’en suis physiquement débarrassé en 1999, mais j’avais cessé de regarder la télé durant l’hiver de 1997-98.

En même temps, j’avais complètement cessé d’acheter journaux et magazines. J’avais fini par considérer la tv comme une “boîte à mentir” ou une “boîte à hypnose”. Je n’ai jamais regretté de m’en être débarrassé.

Il m’arrive quand même parfois d’entendre la radio, j’ai gardé un poste-radio, un petit Grundig. En région où j’habite, la première chaîne de la Société Radio-Canada est l’un des rares postes qui se captent bien sans câble, sans antenne ou sans soucoupe.

Le présent article m’a été inspiré en écoutant Radio-Canada, l’émission de Christiane Charette du 26 janvier 2009. Depuis j’y reviens parfois et j’ajoute des choses. Je «blogue» l’article, quoi.


Émission Christiane Charette du 26 janvier 2009

C’est l’entrevue de Christiane Charette avec une invitée cinéaste, Raymonde Provencher, qui a retenu mon attention (le 26 janvier 2009). Raymonde Provencher nous “révèle” que les recruteurs de l’armée américaine recrutent en grand nombre des non-citoyens américains vivant sur le territoire étatsunien, pour aller combattre en Iraq, en Afghanistan, etc. Christiane Charette nous présente le phénomène comme si c’était un scoop. Incroyable. On est en 2009!

On connait le phénomène depuis des années. On promet la citoyenneté américaine à ces non-citoyens recrutés, en échange de leur service actif dans l’armée américaine.

Quelque dizaines de milliers de non-citoyens américains servent ainsi sur les champs de bataille et de carnage américains dans le monde. En fait, c’est près de 50 000, si on inclut la Réserve, selon un article datant de 2005.

Encore une fois, Christiane Charette nous présente cette réalité comme si c’était un “scoop”!

Le phénomène est commenté et documenté depuis longtemps sur internet.

Extrait de l’article dont le lien suit et qui date de 2005: “And then there are the foreigners. About 35,000 non-citizens are currently serving on active duty in the U.S. Armed Forces, while another 12,000 serve in the Reserve Components…”

Été 2005!

U.S. Army Encounters Strange Recruiting Patterns – James Dunnigan – August 16, 2005 – Strategy Page

J’envoie un message durant l’entrevue à l’émission de Christiane Charette pour lui signaler que le “scoop” qu’elle présente sur un ton dramatique n’en est pas un, que des gens comme vous et moi, qui ne sommes pas des “professionnels” de l’information (pas moi, en tout cas), savons tout ça depuis longtemps et qu’elle (Christiane Charette) le saurait aussi (ou alors elle sait et fait semblant de ne pas savoir – ce qui ne serait pas étonnant, venant d’un média de masse – mais alors, qu’est-ce qui explique cette comédie tellement facile à débusquer?) – bref, qu’elle le saurait aussi si elle avait l’habitude de fréquenter certains sites de commentaires ou de nouvelles en anglais ou en français – même yahoo news!

En fait, l’armée américaine recrute aussi, depuis longtemps, des ex-criminels (et probablement, aussi, des criminels à qui on promet l’amnistie).

Army Giving More Waivers in Recruiting (et ça vient du New-York Times) – 14 février 2007

L’armée américaine réclamait, été 2007, “l’autorisation” (vraisemblablement, ça se fait déjà) de recruter parmi les “illégaux” en territoire américain (note: les “illégaux” sont des “non-citoyens” – mais les “non-citoyens” ne sont pas nécessairement des “illégaux”):

As Recruitment Numbers Fall, U.S. Army Looking Toward Illegals – infowars.com – 21 juin 2007

Répétons-le: l’information présentée est très ouvertement disponible sur internet, et depuis très longtemps.

Pour être bien franc, ou Christiane Charette est une parfaite incompétente, ou n’est pas branchée sur internet, ou elle joue la comédie. (Encore une fois, quel serait le sens de cette “comédie”?)

On est descendu d’un gros cran dans le “dumbing down” des consommateurs de radio-ronron (radio-hypnose!) à cette émission, c’est très marquant, c’est surtout sensible depuis le départ de Marie-France Bazzo qui, elle-même, à toutes fins pratiques, est maintenant plus que jamais béatement intégrée à la bulle massmédiatique télévisée (à Télé-Québec).

On peut noter que cette information commentée sur les politiques de recrutement américaines est diffusée à Radio-Canada au moment où la nouvelle présidence américaine parle de retirer les militaires américains d’Iraq (un autre faux-semblant: des milliers de troupes d’occupation américaines vont rester en Iraq où des bases permanentes ont été construites). Je mentionne que l’argument du recrutement des “non-citoyens”, dans un contexte de marchandage sordide que Raymonde Provencher a raison, il faut le dire, de dénoncer, est facile à jouer en faveur de la nouvelle propagande “améliorée”, typiquement sucralose, “faux-sucre”, de la nouvelle administration US. Christiane Charette joue ce jeu en étant “vraiment” “abasourdie”, “scandalisée” “d’apprendre” une telle “nouvelle” de la bouche de la cinéaste Raymonde Provencher. Pure comédie. Pure comédie?

Les messages envoyés à l’émission de Christiane Charette, apparemment, ne sont pas publiquement affichés sur le site [update quelques semaines plus tard: apparemment, ils finissent par l’être, souvent des heures après, comme le lendemain, par exemple – mais j’insiste ici pour souligner que cette histoire de messages est très secondaire à mes yeux, je la note, c’est tout, pour ce qu’elle peut signifier, ce n’est pas l’essentiel ici], ni nécessairement lus ou mentionnés à l’émission [update: en tout cas pour celle dont je parle ici; apparemment, ça peut varier de l’une à l’autre si j’en juge par des émissions subséquentes à celle dont je parle ici, mais je n’écoûte ces émissions qu’à l’occasion, un  peu par hasard] .

Et il y a l’émission Maisonneuve, une autre veudette. Cette dernière émission est trop, trop, trop courte – et la réputation de Pierre Maisonneuve est surfaite, il est vaseux, gaspille du temps d’antenne en niaiseries; les gens n’ont pas le temps de dire ce qu’ils pensent – et les gens qui appellent sont intéressants; on y fait trop souvent appel à des “experts” en conflit d’intérêt et la plupart du temps beaucoup moins intéressants et renseignants que les auditeurs qui appellent. Il faut donner beaucoup plus de temps à cette émission (et remplacer Pierre Maisonneuve) – quitte à couper abondamment sur celle de Charette, ce qui ne serait pas une perte pour les auditeurs, mais un gain. L’émission «Maisonneuve» a besoin d’air. Charette en a trop et Pierre Maisonneuve en gaspille trop. Et l’émission de chansonnettes qui suit «Maisonneuve» est invraisemblablement trop longue.

[Update: cette émission de chansonnettes a disparu depuis la diffusion de cet article, et c’est une excellente chose; elle a été remplacée par L’Après-midi porte conseil , une émission qui a le mérite d’avoir un volet de choses pratiques et utiles, et qui est animée par Dominique Poirier, une très bonne animatrice.]

La programmation radio-canadienne est généralement égocentrique. Conformiste. Extrêmement frustrante. Je n’invente rien et je ne suis pas le seul à le penser ou à le voir: entendu un auditeur de l’émission ligne ouverte Maisonneuve, fin novembre ou début décembre 2010, clore calmement son appel par un suave «Merci Monsieur Frustrant» …

Je pose la question suivante (et si je la pose, ce n’est pas pour l’effet, c’est que je n’ai pas la réponse): a-t-on jamais consacré un vingt minutes, au moins, à exposer les révélations d’un Victor Ostrovsky (By Way of Deception, The Other Side of Deception), révélations absolument indispensables pour mieux comprendre ce qui se passe au Proche-Orient depuis des décennies – et qui éclairent aussi, a posteriori, les événements du 11 septembre 2001 à New York – que ce soit à l’émission de Bazzo (avant), de Charette (après) ou de Maisonneuve? Si la réponse est “non”, qu’est-ce qu’on attend pour le faire? Et qu’on ne vienne pas nous seriner que les révélations d’Ostrovsky, citoyen israélien et ex-case officer du Mossad, ne sont pas d’actualité: elles le sont depuis des décennies. (À l’instant, je pense à cette phrase de Jean-François Revel (je crois) qui ouvre l’un de ses ouvrages: “La plus grande des forces qui mène le monde est le mensonge.”)

Le fait que, à l’émission de madame Charette, l’on n’affiche pas publiquement les messages en temps réel [update: on commence à le faire un peu plus, apparemment, du moins depuis l’apparition de ce post [en 2009] – mais je ne sais pas s’il y a un lien] est, à mes yeux, un très mauvais signe… Les messages qu’ils reçoivent les gênent-ils à ce point?

Peur? Frilosité? Cachotteries!?…

Infantile et pathétique.

Au fond, ce que je veux dire: il y a quelques mois, l’armée canadienne recrutait à Saint-Michel-des-Saints; certains disaient que les recruteurs s’étaient rendus, entre autres, à l’école secondaire.  On pouvait voir la belle grande roulotte bleue de l’armée stationnée dans le parking du Provigo. A-t-on parlé, aux garçons et aux filles, notamment, de la contamination à l’Uranium 238 qui s’attaque à l’héritage génétique tout autant des militaires que de leurs victimes et qui entraîne, entre autres, des naissances aberrantes?

On peut lire, à ce propos, cet autre article, sur ce blog: Waging total nuclear war against planet earth and human genes: Nuclear radiation weapons and Uranium 238 (DU) (c’est un article documenté et fournissant beaucoup de liens pertinents; je n’ai pas eu l’occasion encore d’en rédiger la version française).

L’information relative à ces campagnes de recrutement partout au Canada (surtout là où il y a des difficultés économiques) et à leurs conséquences désastreuses sur la vie de tous les survivants de tous les camps, sera commentée en retard à Radio-Canada par toutes les Christianes Charettes de cette société, quand le mal sera fait, qu’il aura pris racine… La communication sera très émouvante, vous verrez, très énervée, très “c’ben effrayant”, très “mais mon Dieu, comment avez-vous appris une telle chose?!” – ce sera très “ton scandalisé” – et parfaitement inutile, comme toujours – et peut-être voulu comme ça.

En tout cas il y aura beaucoup, beaucoup de logique et de bon sens dans le fait de penser qu’on a voulu être en retard.

[ Update: Incidemment, il faut le mentionner, une coalition est née (tardivement…) contre le recrutement militaire canadien dans les écoles du Québec: Le recrutement militaire dans les écoles du Québec et du Canada  –  le primaire est aussi visé. – 29 août 2010. Radio-Canada en a parlé à la radio, première chaîne, à l’émission Christiane Charette … ]

Est-ce dans ce jeu de “retard voulu”, de retard “programmé”, qu’il faut chercher le sens  de la “comédie d’ignorance” à retardement que  nous jouent, un jour ou l’autre, sur les ondes, les massmédias de ce monde? Quand tout le mal a pris racine, et que l’information ou la dénonciation, en pratique, ne servent plus à rien?

Radio-ronron, radio-hypnose (au service de quoi, de qui, de quel courant, de quel agenda?).

Peut-être, quand on y regarde de près, la voix savonneuse de cette radio (ou de la télé) est-elle beaucoup moins “insignifiante” et “incompétente” qu’on peut parfois le penser au premier abord, et qu’une intention, une intention contrôlante, la parcourt, intention contrôlante qu’un bon nombre d’agents médiatiques, malheureusement, ne sentent peut-être plus, parce que le contrôle des esprits et des actes qu’ils subissent leur est devenu sourd avec le temps, parce qu’il a été graduellement intériorisé, automatisé, incorporé. Ça fait maintenant partie de la vie. Ils n’entendent plus. Ils ne voient plus. Ils se sont graduellement transformés en esclaves bien nourris et entretenus. Ils ont pris le pli … Ils sont devenus, depuis très longtemps, non pas des agents de démocratie et de liberté, mais des agents d’hypnocratie.

[ 2009. Les internautes ont certainement remarqué qu’on fait, aux gens, dans les mass médias, le même coup du “retard” (dans la série familière intitulée: “Oh mon Dieu! C’est plus grave qu’on pensait!”)  en ce qui a trait à la dépression mondiale? Les agents médiatiques diront peut-être que les gouvernements… ne les avaient pas informés! Le monde à l’envers.]

Fin – Émission Christiane Charette du 26 janvier 2009

Pourquoi pas un animateur différent chaque semaine? Pourquoi pas, disons, cinquante-deux animateurs différents par année au lieu de ce vedettariat uniformisant et décadent? Pourquoi cette uniformisation de l’animation? Pourquoi imposer aux populations ce savonnage unique, péteux et permanent à longueur d’année? Cinquante-deux semaines, cinquante-deux animateurs ou animatrices par année: on en apprendrait beaucoup plus sur beaucoup plus de thèmes et de sujets.

Mais Radio-Canada, comme tous les massmédias du monde, a choisi l’uniformisation appauvrissante et totalitaire. En fait, au fil du temps, et compte tenu de rares exceptions, Radio-Canada est un instrument d’hypnose, de contrôle, de massage uniformisant des esprits, comme la majeure partie des massmédias. On n’y fait plus des émissions, on y produit des omissions.


La censure massemédiatique et Radio-Canada : vous ne saurez jamais ..

Le site de Christiane Charette, SRC. L’émission date du 26 janvier 2009.

 


© Copyright 2009 Hamilton-Lucas Sinclair (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), cliquer


 

Les féministes prônent une extermination massive d’hommes.

« Le féminisme est un humanisme », disent-ils. L’écho rétorque: « Le féminisme est un néo-totalitarisme liquéfiant. Vous êtes saouls, ou quoi?»

Quand les mères de mort dominent inviblement la psyché.  L’un des plus sinistres héritages du Régime Féministe, croissant, toujours en place

Lune de Miel, Lune de Fiel, Lune de Sang. De la mise à mort de l’entretien amoureux à l’errance des petits — et au génocide des mâles. (Carnet de Notes).

Gilles Parent remplacé par une femme. Fallait s’y attendre. À la suite de l’hystérie d’accusations sexuelles, Cogeco congédie l’animateur-radio Gilles Parent.

Sortir de la Lune. De Miel, de Fiel, ou de Sang. Il n’y a d’égalité nulle part. Sauf sur le plan d’une opération arithmétique. Égalité et Génocide. (Carnet de Notes. )

Faces de carême, têtes d’enterrement, féminisme funéraire. Tout le Monde en Parle (TLMEP) et le harcèlement sexuel.

Je suis une « agresseuse », écrit Caroline Morgan. Oprah Winfrey l’est aussi. Demandez à Harvey Weinstein. Les féministes sont en plein “damage control” contre les conséquences de #MoiAussi : Sauver la convoitise hypergamique femelle.

Les féministes : Les hommes n’osent pas les neutraliser définitivement. Mais certaines en rêvent peut-être..

«D’la viande #MoiAussi ! Rendez-moi l’porc que j’ai balancé!», s’écrient maintenant les féministes. Les mâles ont privé les femelles de viande depuis la nuit des temps, c’est pour ça qu’elles sont plus courtes et fluettes que les mâles.

Le féminisme n’a jamais tué personne.    —   La Nature, la conscience, le bon sens 2/2 — La Nature condamnée pour viol et grossesse


La Nature, la conscience, le bon sens 1/2 — La guerre du naturel et du pas naturel

Vers une harmonie d’enfer : harcèlement, faux viols, chaos du genre

Les Femen :  Ressurgence de la symbolique nazi.  Cruauté criarde, hystérique, sado-maso..

La leader femen Inna Chevtchenko :   « Si c’est nécessaire de passer de la tronçonneuse aux ARMES À FEUje vais le faire, c’est sûr. »


Canada, Québec, Ontario …  un proto-totalitarisme souterrain persistant.

Canada : Pouvoir dérogatoire canadien et pouvoir dérogatoire hitlérien sont identiques.

Milgram, la torture, l’abîme de l’obéissance. Les candidats sont légion.

Le danger d’être canadien, le danger d’être québécois – 1/4. Votre gouvernement a le pouvoir constitutionnel de vous donner la mort arbitrairement ? Oui, avec ou sans raison.

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, Nations-Unies. Texte complet et intégral.

Depuis 1982, le Parlement canadien – tout comme chacune des législatures du pays – ont le pouvoir constitutionnel de violer, sans aucun recours légal possible, au moins 18 des 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’Homme des Nations-Unies, soit les articles suivants1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 17, 18, 19, 20, 26, 29.

Ce pouvoir dérogatoire canadien, c’est l’article 33 de la Charte des droits et libertés canadienne de 1982, qui fait partie de la Constitution canadienne :  Charte des droits et libertés du Canada (1982; lire l’article 33 en allant à la page 48)  ;  English : Canadian Constitution Act, 1867-1982 (1982; go to page 47, read article 33)

Documents de référence – La d’Habilitation nazie mars 1933, pouvoir dérogatoire québécois (1975), canadien de 1982. Essentiellement, les extraits pertinents de la Charte québécoise, de la Charte canadienne, et la Loi d’Habilitation allemande de mars 1933 au complet.


 

Blogsurfer.us –  Icerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Articles and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.