C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer. Berlin, le Mur, la Mitre. Et Jean-Paul II.

fantasy_fish_500__www.elenchristof.com

Fantasy Fish – Poisson Fantastique – du peintre Elen Christof (peintre américain; je ne me lasse pas de ce poisson). Source et lien vers son site en cliquant sur l’image; source of illustration and link to American painter Elen Christof’s site  by clicking on image.

Lien vers la nouvelle C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer (cliquer)

C’est l’histoire d’un poisson géant qui détruit le mur de Berlin. La nouvelle date de 1984. Elle a été écrite en français à Berlin. Le mur de Berlin sera détruit 5 ans plus tard, en 1989.

Certains pourraient être tentés de considérer cette nouvelle comme « prophétique ». C’est tentant; il s’agit certainement de prescience métaphorique. La nouvelle relève du genre fantastique. Elle est humoristique, très tonguinne tchiq. Elle est de l’écrivain québécois Jacques Renaud. Elle a été publiée pour la première fois en France en 1987. L’intégrale de la nouvelle Der Fisch est reproduite ici (cliquer). (Le présent article a été publié sur ce blog le 10 novembre 2009.)

On peut avancer que Der Fisch lui-même, le poisson géant (une truite géante), est une allégorie de Jean-Paul II. Le poisson est un symbole de ralliement chrétien archaïque bien connu.

Et la mitre en témoigne par sa forme ... (Source: cliquer sur l'image.)

Der Fisch, le poisson, vient de l’Est. On peut penser qu’il vient d’Allemagne de l’Est. Mais il n’a pas de papiers, il peut très bien venir de Pologne. Ou de Russie. Mais chose certaine, il vient d’Orient, c’est essentiellement ce qu’on sait.

Der Fisch entrouvre le portillon de Check-Point Charlie après avoir exercé une fascination et une terreur surréalistes sur les gardes-frontières est-berlinois de la célèbre station de métro souterraine de Berlin. Le portillon que Der Fisch entrouvre est celui qui donne à l’Ouest, vers Berlin-Ouest. Der Fisch entrouvre ce portillon en soutenant toujours que le Mur (Die Mauer, « die Mawâ »), qui entoure de partout Berlin-Ouest, est le mur d’une piscine géante (fonts baptismaux géants! :-) dans laquelle il tient mordicus à aller nager! Pas seulement nager, d’ailleurs, il veut bouffer, comme il est dit, du fretin, gros ou petit… Ma foi, serait-ce vraiment Jean-Paul? :-) …

En entrouvrant le portillon de Check-Point Charlie, Der Fisch provoque un déluge en provenance de l’Ouest (Berlin-Ouest est vraiment une piscine, une grosse, celle de l’Ouest tout entier!) qui se jette vers l’Est, submerge l’Est – un festin monstre en perspective pour Der Fisch, une sacrée dernière cène, une gargantuesque communion liquide, un tsunami …

Une autre mitre …

Chose certaine, le scribe semblait sentir venir les choses de loin : une nouvelle écrite à Berlin-Ouest, MartinStrasse, en 1984 …

À chacun, ce que chacun peut en penser. C’est surtout une nouvelle à caractère fantastique, elle est humoristique, très « tongue-in-cheek » – en plus d’être très symbolique, et suavement, voire généreusement, diluvienne. Incipit: « Le Poisson arriva de l’Est à cinq heures de l’après-midi vers la fin du mois d’octobre et se plaça en queue à la station souterraine de métro Friedrich-Strasse pour passer à Berlin-Ouest … »

Fin octobre. Presque début novembre, quoi. Le temps de se rendre … Mais la nouvelle ne donne pas l’année.

De toute évidence, Der-Fisch-Jean-Paul-II-le-Poisson (si c’est Jean-Paul II, bien sûr :) savait où il allait et savait ce qu’il voulait en entrouvrant le portillon. Gros dégât. Et tout ce qui va s’ensuivre. Pour le meilleur, à court terme (comme une bonne lampée de champagne ou de schnapps quand le Mur fait boum! au sol – beaucoup de liquide ) – et pour du pareil-au-même mutant rapidement en pire, à long terme. Fallait pourtant que le Mur tombe. Il faut toujours que les murs tombent. Depuis des centaines de milliers d’années, les murs tombent. On en érige, ils tombent. Pas tout de suite, mais ils finissent toujours par tomber.

Ça fait vingt ans.

Pour de nouvelles raisons, il est peut-être (encore) à peine temps d’lacer vos godasses, d’attacher vos tuques, de préparer votre bug-out bag et de tenir le canot prêt (pour la chasse-galerie?). Précautions. Le déluge, de toute évidence, n’a pas encore terminé son périple – et Der Fisch, croyez-moi, n’a jamais eu peur de se noyer, n’a jamais eu froid aux yeux, il adore les failles, vider les piscines …

Der Fisch, quoi. Le Gros Poisson. Et c’est lui qui pêche, pas nous.

Au fond, la question demeure : c’est qui, c’est quoi, ce Poisson?

On fera le point dans 10 000 ans. Rendez-vous.

Montage. Source: cliquer sur l’image. Ce montage représenterait, sur la droite, en plus de Jean-Paul II,  un autre pape dont l’identité n’est pas donnée. Au-dessus des deux papes, pour l’instant, je ne sais pas ce que c’est. Sur la gauche, ce serait une représentation, vraisemblablement en bas-relief, du dieu sémitique Dagon. Dagon serait une divinité de l’agriculture et des céréales, mais “dag” serait aussi associé à un mot hébreu qui signifierait “poisson” – d’où la désignation de Dagon, également, comme dieu-poisson. Il est dit que Dagon est parfois décrit comme une sirène mâle. On identifie aussi Dagon à Matsya, l’un des avatars du dieu indien Vishnu, l’avatar poisson – ou “ichtyomorphe”. Les données fournies ici proviennent, en grande partie, de la même source que l’image: Wikiality. Lien sur l’illustration. Apparemment, les données se rapportant spécifiquement à Dagon étaient inconnues de l’auteur en 1984. Dans la mesure où ça peut importer…

En résumé (en attendant) :

C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer a été écrite à Berlin-Ouest, Martin Strasse, en 1984, cinq ans avant la destruction du mur de Berlin (le 9 novembre 1989).

L’histoire décrit comment Der Fisch (Le Poisson), le personnage principal de l’histoire, mit fin à l’existence du mur de Berlin, convaincu que Berlin-Ouest était une piscine. Apparemment, Der Fisch avait raison. Dans la nouvelle. Et métaphoriquement partout dans cette affaire : les « valeurs » de l’Ouest ont littéralement submergé l’Est. Pas de quoi s’vanter, Jean-Paul (si c’est toi).

Cette nouvelle au titre allemand – mais écrite en langue française – a été publiée pour la première fois au printemps 1987, en France, dans la revue Brèves, No 24/25, sous le titre « Der Fisch », dans un « Spécial Québec » préparé et présenté par Serge Safran.

La même nouvelle a été reprise plus tard dans le recueil de nouvelles L’Espace du Diable, de Jacques Renaud, en septembre 1989, un peu plus d’un mois avant la destruction du Mauer le 9 novembre 1989. L’Espace du Diable est épuisé (aucun rapport).

Je vais vous dire. Je mentionne tout ça parce qu’un scribouillard qui dirige une revue littéraire a déjà laissé entendre dans un article que Der Fisch avait été écrite après le 9 novembre 1989. Il avait écrit ça avant que ce blog n’existe. Je viens donc d’ajouter une goutte de vérité à cette marrante histoire d’inondation. Je suis sûr que ça fait du bien à l’auteur. En tout cas, ça lui fait certainement pas de mal. Les mensonges, des fois, ça fait kier, non? À la bonne vôtre.

La nouvelle C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer – lien vers le texte original.

Je viens de trouver cette illustration. Représentation du dieu-poisson Dagon. Lien vers la source en cliquant sur l’illustration.

La source de l’illustration à gauche est la page d’un site en langue anglaise sur lequel je suis tout juste tombé, et qui porte, entre autres, sur les liens qu’il y aurait entre la forme de la mitre papale, le dieu-poisson, Dagon, etc.

La page s’intitule « Dagon, Cybele & Catholicism. »

J’ai juste eu le temps de parcourir la page en question.

Rappelons que Der Fisch, lui, n’est pas moitié quelquechose et moitié autre chose. Il est totalement quelquechose d’indéfinissable et d’unique surgi naturellement de la psyché, il n’est pas une illustration composite ni un montage – et il ne court pas après le culte …

Der Fisch aime l’eau, ça, oui, beaucoup l’eau, et beaucoup d’eau.

Il est curieux, aussi, et tenace … Hum … Jean-Paul II ?!? … Non non non. Der Fisch ne cherche pas de disciples, il ne cherche pas à convertir. En tout cas, pas dans la nouvelle.

Et Der Fisch ne pratique pas le ski. En tout cas, il n’est pas dit qu’il pratique ce sport. Quoiqu’à la fin, il surfe. On dirait. En tout cas, il est en forme. Dangereusement en forme.

Un Poisson qui, en plus, sait se faire Verseau, on ne peut plus en douter. Doué pour la mutation. Un Sacré Poisson, Der Fisch.


© Copyright 2009, 2012 Hamilton-Lucas Sinclair ( Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), cliquer


Les oeuvres de fiction de Jacques Renaud qu’on trouve sur ce blog :

Le Cassé, la novella, avec les nouvelles; la vraie version originale et intégrale, la seule autorisée par l’auteur.   —   Le Crayon-feutre de ma tante a mis le feu, nouvelle.   —   L’Agonie d’un Chasseur, ou Les Métamorphoses du Ouatever, novella.

La Naissance d’un Sorcier, nouvelle.   —   C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer, nouvelle.   —   Émile Newspapp, Roi des Masses, novella.   —   Et Paix sur la Terre (And on Earth, Peace), nouvelle.   —   L’histoire du vieux pilote de brousse et de l’aspirant audacieux, conte

Le beau p’tit Paul, le nerd entêté, et les trois adultes qui disent pas la même chose, nouvelle  —  La chambre à louer, le nerd entêté, et les quinze règlements aplatis  —   La mésange, le nerd entêté, et l’érudit persiffleur

Jack le Canuck, chanson naïve pour Jack Kerouac,  poème  —    L’histoire de l’homme qui aimait la bière Molson et qui fut victime de trahison, conte

Loup Kibiloki ( Jacques Renaud ) :  La Petite Magicienne, nouvelle;  Héraclite, la Licorne et le Scribe, nouvelle.


 

Sur Le Cassé de Jacques Renaud, des extraits de critiques.

Jadis, la liberté d’expression régnait dans ma ruelle, ou La ruelle invisible

Le Cassé de Jacques Renaud : le vrai, le faussé, le faux  (A-t-on voulu détruire la carrière de l’auteur ?)

Sorel : En 2012, on y censure Dieu et Edith Piaf. En 1971, on y censurait Le Cassé de Jacques Renaud…

And on Earth Peace, Le Cassé, le joual, Jacques Renaud  (Sur Jacques Renaud, l’époque du Cassé, le “joual”.)


Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :    Plusieurs suites poétiques de Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )   –  Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki )  –  Des poèmes à Shiva –   Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.


After the Berlin Wall: Europe 20 years on – FT.com

La “liberté d’expression” s’est-elle écroulée avec le Mur? À vous d’en juger (et ce ne serait pas le seul exemple, et ce ne serait pas seulement en Allemagne): Jewish Anti-Zionist historian Prof. Ilan Pappe silenced in Munich (München), Germany – by Sarah Stricker, Ynet News.

Same article on Desertpeace.

Extrait: “Prof. Pappe wrote an open letter to the mayor [of Munich], stating that “in the 1930s my father, a German Jew, was silenced in a similar manner [in Germany], and I am saddened to discover the same censorship in 2009 [in Germany].” ”  Fin de l’extrait.

Le professeur Ilan Pappe est un juif Israélien anti-sioniste opposé au Mur israélien érigé en Palestine. En attendant Der Fisch, pour paraphraser Beckett… Ou Daniel-Rops: Der Fisch, où est ta victoire?…

Ambigu, Der Fisch.

Dans la même sens, plus récemment: Silencing critics of Israel: Germany’s fears of Finkelstein – article from Political Theatrics – 4 mars 2010.

Extraits : “Finkelstein’s projected lectures in Germany are canceled.  The wave of cancellations came after a concerted campaign by neoconservative and pro-Israeli pressure groups, such as Honestly Concerned and BAK Shalom, which are known for their unconditional support of Israeli policies and the defamation of critics as anti-Semites.

Finkelstein, whose parents were survivors of the Warsaw Ghetto and of Nazi concentration camps, was awarded a Ph.D. in political science from Princeton University and is the author of many academic books on the Israeli–Palestinian conflict.

Finkelstein has repeatedly argued for a settlement of the Israeli–Palestinian conflict according to international legal prescriptions and rulings while stressing that the lesson he learned from his family’s Holocaust suffering was to call attention to the Palestinians’ plight.

J’ai aussi pêché ceci:

Jean-Paul II, le prophète venu de l’Est (article du Figaro, 30 novembre 2009).

La CIA, Gorbatchev, et Jean-Paul II, par le général Vernon Walters, Diploweb; témoignage recueilli par Pierre Verluise, décembre 2000.

Déluge, où est ta victoire ?  Ambigu, Der Fisch.


Blogsurfer.us –  IcerocketTechnorati


About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Fiction - Jacques Renaud., monde, world and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s