Neuf contes chaotiques, absurdes, loufoques, bizarres : 8 – La Saga des Ose-Un-Peu, conte peuïste

Le peuïsme ?  C’est quoi ça  ?!?

Le conte absurde qui suit, un peu plus bas, en plus d’être la huitième des histoires un peu plates que le Ticane m’a recommandé d’écrire pour pas devenir fou, est aussi un peu une sorte de parodie du peuïsme – en tout cas, j’ai un peu tenté d’être le plus possible un peu absurde.

Vous l’avez un peu entendu, un peu remarqué autour de vous, c’est un peu sûr, non?, le peuïsme fait un peu rage. Aux nouvelles.  Radio.  Télé.  À peu près peurtout.

Non? …

On est un peu entré depuis plusieurs années dans une ère de surabondante utilisation de «un peu» tout le temps, un peu partout sur les ondes, un peu dans la rue. Les agents massemédiatiques sont devenus un peu de fidèles répeuteurs peuïstes.

Vous l’avez un peu remarqué, c’est un peu certain. Comme dans «la torture, c’est un peu violent» (équivalent à «la torture, c’est très doux»).

V’la un peu l’huitième conte, La Saga des Ose-Un-Peu :

Dans La Presse du Samedi, un gros journal à sensation, j’ai lu mardi dernier que les Ose-un-peu du propriétaire des Sunlights de Toronto avaient un peu mis la ville en rogne.

Je me suis immédiatement précipité pour voir qui faisait ça et j’ai tout de suite vu que le trouble venait d’une échappatoire un peu mal embouchée qui ternissait sur le coin de la rue Bonsecours.

Tout de suite, je suis allé appeler le chef des Ose-un-peu et je lui ai demandé des explications un peu simples, pour mes lecteurs, et voici ce qu’il m’a un peu dit :

« D’pus à peu près janvier 2009, ou un peu exactement d’pus à peu près le 3 janvier 1982, y a un carrefour un peu tonnant sur le ring.

« On a jamais fini avec, y nous donne un peu des frimes, on sait un peu plus quoi dire, on fait un peu not’ possible, on s’escrime un peu, on s’grise un peu d’belles pattes, on s’démène un peu, on s’tait un peu, on s’fâche un peu, on s’mouche un peu, on est un peu en joyeux calvaire, un peu crossé, rien à faire: ça tonne un peu tout le temps sur le ring, un vrai tonnerre de marde un peu.

« Comme le propriétaire des Sunlights est un peu fou, pis un peu monstrueux, pis un peu extrême, mais qu’il a un peu peur des mouches, on a eu un peu pas le choix, on a un peu coupé l’eau aux Ose-un-peu.

« D’pus c’temps-là, y fait un peu très chaud, mais ça empêche pas qu’y fasse un peu très froid, on a un peu l’doigt pris entr’la glace pis l’iceberg, on l’a un peu admis publiquement en montrant un peu l’doigt, ça faque y a eu un peu une émeute .. »

J’ai un peu compris, mais un peu pas tout.

Bon. L’dernier conte d’la série s’en vient… J’l’avais pas vu! Le neuvième conte! Y était temps! Ça finit par être une maudite terre à pies! 

Neuf contes chaotiques, absurdes, loufoques, bizarres (le dernier) : 9 – Garnottes


© Copyright Hamilton-Lucas Sinclair 1979, 1989, 2009 (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), cliquer


 

Un chic chat dans l’coma   –  Un ballon dans un cochon    —   Elle a trop bu de jus d’ tortue

Le miracle de l’écrivain dans l’donjon   –  Petit Matou (paroles pour chanson de plage et d’été, tendre, kétaine et rythmée)    –   La pluie, de ses dents rondes et bleues  –  Filez, filez, ô mon navire – (poème qui se chante) (et bateau d’avril)

Un coup bavant du Grand Avide, ou Kafka aurait pu l’dire

Crassus le Gigueur ou Comment ouvrir le sol sous les armées   –   Le Cliquetis de la croquignole   —   La logique est une muette qui ne cesse de nous faire signe   –   La soeur d’Absalon, ou le ciel et l’enfer interdits aux comiques


 

Jacques Renaud ( Loup Kibiloki ), ouvrages de fiction en ligne, novellas, nouvelles, des notes biographiques.


 

Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki )


 

Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :    Plusieurs suites poétiques de Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )   –   Des poèmes à Shiva –   Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.


 

Suites poétiques, Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :   Les Enchantements de Mémoire  – Sentiers d’Étoiles  –  Rasez les Cités  –  Électrodes  –  Vénus et la Mélancolie  –  Le Cycle du Scorpion  –  Le Cycle du Bélier  –  La Nuit des temps  –  La Stupéfiante Mutation de sa Chrysalide


 

Oeuvres de fiction de Jacques Renaud  ( Loup Kibiloki ) qu’on trouve sur ce blog : 

 Le Cassé, la novella, avec les nouvelles; la vraie version originale et intégrale, la seule autorisée par l’auteur.   —   Le Crayon-feutre de ma tante a mis le feu, nouvelle.

L’Agonie d’un Chasseur, ou Les Métamorphoses du Ouatever, novella.    –   La Naissance d’un Sorcier, nouvelle.

C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer, nouvelle.   —   Émile Newspapp, Roi des Masses, novella.

Et Paix sur la Terre (And on Earth, Peace), nouvelle.   —   L’histoire du vieux pilote de brousse et de l’aspirant audacieux, nouvelle

Le beau p’tit Paul, le nerd entêté, et les trois adultes qui disent pas la même chose, nouvelle  —  La chambre à louer, le nerd entêté, et les quinze règlements aplatis  —   La mésange, le nerd entêté, et l’érudit persiffleur

Jack le Canuck, chanson naïve pour Jack Kerouac,  poème  —    L’histoire de l’homme qui aimait la bière Molson et qui fut victime de trahison

Loup Kibiloki ( Jacques Renaud ) :  La Petite Magicienne, nouvelle;  La Licorne et le Scribe, nouvelle.


 

Sur Le Cassé de Jacques Renaud, des extraits de critiques

Jadis, la liberté d’expression régnait dans ma ruelle, ou La ruelle invisible

Le Cassé de Jacques Renaud : le vrai, le faussé, le faux  (A-t-on voulu détruire la carrière de l’auteur ?)

Sorel : En 2012, on y censure Dieu et Edith Piaf. En 1971, on y censurait Le Cassé de Jacques Renaud…

And on Earth Peace, Le Cassé, le joual, Jacques Renaud  (Sur Jacques Renaud, l’époque du Cassé, le “joual”.)


 

Blogsurfer.us  – Icerocket

This entry was posted in Contes absurdes, loufoques, bizarres, ... and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Neuf contes chaotiques, absurdes, loufoques, bizarres : 8 – La Saga des Ose-Un-Peu, conte peuïste

  1. Pingback: Neuf contes chaotiques, absurdes, loufoques, bizarres : 7 – Parabole ambiguë pour voteurs à clochettes ( rassurez-vous, le titre a rien à voir avec le texte ) | Électrodes

  2. Pingback: Adieu pétrole, adieu : La fin dure longtemps, mais ça craque tout le temps | Électrodes

  3. There is definately a great deal to know about this topic.
    I love all the points you’ve made.

    Like

  4. Pingback: L’intimidation policière dans les municipalités du Québec | Électrodes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s