Neuf contes chaotiques, absurdes, loufoques, bizarres : 4 – Barnabé

Barnabé entra le matin dans la soute à charbon et tisonna à froid l’amoncellement noir. La houille lui murmura: «Reviens demain à cinq heures.»

Barnabé repartit et passa la nuit sur le sofa que la gardienne de nuit avait disposé dans la chambre. Il la prit au petit matin par surprise et ne fut pas étonné d’y reconnaître sa cousine.  Il s’en fit une bonne amie qui l’accompagna dans ses méandres.

Le soir même, Barnabé revint à la soute à charbon, non sans avoir remis sa clé à sa mère. Elle s’empressa de la glisser dans la poche de son tablier au cas où Barnabé en aurait besoin pendant la veillée. Puis elle trempa un bout de pain dans sa soupe en chantant : «Trempèèèèttttteeee, trempèèèèttttteeee!»

Le soir même, donc, Barnabé cuisait quand son amie Louisine vint lui retirer le capuchon.

Barnabé compta les hameçons qui pendaient aux murs de la soute à charbon et s’engagea à tout payer dès qu’il en trouverait l’occasion. Personne ne lui fit ici de remarques désobligeantes, ce qui le consola des marques du destin.

Le soir même, pris d’une impulsion (une impulsion soudaine), Barnabé revint à la soute à charbon pour y meurtrir le riz broyé qu’on y avait jeté la veille. Mais il ne rencontra que l’oeil de son père et il eût peur du noir. Il vit la brèche se briser, le regard fendre le boulier et la suie gicler sur les fraises. Ben là !

Il prit la poudre d’escampette, non sans salir le tablier en y puisant la clé et en se sauvant de sa mère qui hurlait : «Trompèèèèttttes! Trompèèèèttttes!»

Barnabé abandonna sa bette, grogna gravement et murmura en attouchant subtilement les modulations de ses accents : «C’est verrat, mais c’est comme ça.»

Le cinquième, le cinquième le cinquièèèèèèèèmmme…   Neuf contes chaotiques, absurdes, loufoques, bizarres :   5 – Barnabé encore


© Copyright 1979, 1989, 2009 Hamilton-Lucas Sinclair (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe),  cliquer


Blogsurfer.us  – Icerocket

This entry was posted in Contes absurdes, loufoques, bizarres, ... and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s