L’oiseau prend proie

La Chasse au Faucon - Tapisserie du 16ieme siècle.

La Chasse au Faucon – Tapisserie du 16ieme siècle.


Perché sur le poing,
l’oiseau prend déjà proie
dans la frayeur du fuyant,
dans la lente cascade des écrits du ciel,
dans la léchure brûlante et crue du soleil
qui torture la plaie que l’ombre veut soigner.

Sur le poing de départ,
le bec en sang de l’oiseau
a déjà tout accompli.

Disons-le autrement.

L’oiseau prend proie
dans la frayeur du fuyant,
dans la cascade du ciel,
dans la léchure crue du soleil,
dans le destin de son bec
déjà taché de sang.

De tout temps.

On peut le dire de multiples façons.
En prenant proie,
l’oiseau nourrit son arrêt de mort
et prépare la terrible vengeance des proies.

De tout temps,
ce jeu est écrit,
et qui sait écrire
change le temps.

Mais, en un sens,
un sens nouant toutes choses avec une rapidité indicible,
un mystère s’est accompli
de toutes parts,
de loin,
des confins,
dans la course de l’oiseau de proie.

Priez que ce mystère nous soit clément.
À défaut, il est délice. Très secrètement.

Priez que ce secret nous soit donné,
que la conscience soit à la hauteur du don
et que le temps
se ré-écrive
sans coulée de sang.

2002


© Copyright 2002 2009 Hamilton-Lucas Sinclair (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), cliquer


 

Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki )


Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :    Plusieurs suites poétiques de Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )   –   Des poèmes à Shiva –   Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.


Suites poétiques, Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :   Les Enchantements de Mémoire  – Sentiers d’Étoiles  –  Rasez les Cités  –  Électrodes  –  Vénus et la Mélancolie  –  Le Cycle du Scorpion  –  Le Cycle du Bélier  –  La Nuit des temps  –  La Stupéfiante Mutation de sa Chrysalide


Un chic chat dans l’coma   –  Un ballon dans un cochon    —   Elle a trop bu de jus d’ tortue

Le miracle de l’écrivain dans l’donjon   –  Petit Matou (paroles pour chanson de plage et d’été, tendre, kétaine et rythmée)    –   La pluie, de ses dents rondes et bleues  –  Filez, filez, ô mon navire – (poème qui se chante) (et bateau d’avril)

Un coup bavant du Grand Avide, ou Kafka aurait pu l’dire

Crassus le Gigueur ou Comment ouvrir le sol sous les armées   –   Le Cliquetis de la croquignole   —   La logique est une muette qui ne cesse de nous faire signe   –   La soeur d’Absalon, ou le ciel et l’enfer interdits aux comiques


Jacques Renaud ( Loup Kibiloki ), ouvrages de fiction en ligne, novellas, nouvelles, des notes biographiques.


Oeuvres de fiction de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki ) qu’on trouve sur ce blog :  

Le Cassé, la novella, avec les nouvelles; la vraie version originale et intégrale, la seule autorisée par l’auteur.   —   Le Crayon-feutre de ma tante a mis le feu, nouvelle.   —   L’Agonie d’un Chasseur, ou Les Métamorphoses du Ouatever, novella.

La Naissance d’un Sorcier, nouvelle.   —   C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer, nouvelle.   —   Émile Newspapp, Roi des Masses, novella.   —   Et Paix sur la Terre (And on Earth, Peace), nouvelle.

L’histoire du vieux pilote de brousse et de l’aspirant audacieux, nouvelle  –  Le beau p’tit Paul, le nerd entêté, et les trois adultes qui disent pas la même chose, nouvelle

La chambre à louer, le nerd entêté, et les quinze règlements aplatis  —   La mésange, le nerd entêté, et l’érudit persiffleur

Loup Kibiloki ( Jacques Renaud ) :  La Petite Magicienne, nouvelle;  La Licorne et le Scribe, nouvelle.


 

Sur Le Cassé de Jacques Renaud, des extraits de critiques

Jadis, la liberté d’expression régnait dans ma ruelle, ou La ruelle invisible

Le Cassé de Jacques Renaud : le vrai, le faussé, le faux  (A-t-on voulu détruire la carrière de l’auteur ?)

Sorel : En 2012, on y censure Dieu et Edith Piaf. En 1971, on y censurait Le Cassé de Jacques Renaud…

And on Earth Peace, Le Cassé, le joual, Jacques Renaud  (Sur Jacques Renaud, l’époque du Cassé, le “joual”.)


 

Réception à la table des nombres

Edith Piaf censurée au Québec : l’origine védique du mot et du concept de «Dieu»

Le Règne de la quantité et les signes des temps de René Guénon

Rimbaud, le Bateau ivre, et un « lapsus-coquille » : Je est autre.

Gurdjieff, Ouspensky, Jung : On comprend vraiment ce qu’on lit? Ce qu’on écrit? Ce qu’on dit?..  – Gurdjieff, Ouspensky, Jung : Do we know how to read? Understand what we write? What we say?  –


 

Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec.

Terrorisme domestique et destruction de potagers par les municipalités : Aux profits de quel lobby ?

Invasions de domiciles : Tout se passe comme si on voulait abolir la légitime défense.


Blogsurfer.usIcerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Tous les poèmes, fables, ouvrages de poésies. and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to L’oiseau prend proie

  1. Pingback: Du commencement à la fin ou L’Oupanishad de l’ Ignorance | Électrodes

  2. Pingback: From beginning to end | Électrodes

  3. Pingback: Cristal de gloire | Électrodes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s