La clé du réel est qu’il n’a jamais été cadenassé

J’ai fait un pas dans le réel et le réel a changé le monde.

Qui voit la porte?

Ils perçoivent à tort,
à l’envers,
pas cadencés, décadencés,
cassés, patchés, arythmés.

C’est le chaos,
l’os poudroie
l’avidité gîre,
l’aveuglement ment,
l’avidya broie,
en des envers,
des faux enfers
et des faux ciels.

Ils perçoivent à côté.
Ils naissent à côté.
Ils sont à côté de la traque et du nez.
Ils sont détraqués.
Leur noïa est para.
Ils souffrent et rient
dans la para-noïa.

Mais on échappe pas à la liberté.

La clé du réel est qu’il n’a jamais été cadenassé.

© Copyright 2009 Hamilton-Lucas Sinclair ( Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe ), cliquer

Poèmes divers      —

La Toupie, la ballerine et le miel    —    La Fable du poème au fil de l’eau     –    La Colombe et la Brisure Éternité        –      La Licorne, poème venu d’une blancheur médiévale    –    Toutes les terrasses du monde s’ouvrent sur l’infini. On va prendre un café ensemble.    –    All café-terrasses are vistas on infinity. Let’s have coffee together.      —      Monologue de l’âme-soeur    –    Lettre d’eau ou J’ai assez vécu pour savoir combien j’ai voulu être ici      –     Le Miracle de l’Écrivain dans l’Donjon, comptine    —     Elle a trop bu de jus d’tortue, comptine      —      L’Origine en l’origine ressaque     —    Une barque pleurer, barque triste, papillon à voile. Koan      —      Le Sourcil de la Montagne     –     Shiva’s Gift to a Wolf       –      Shiva Bruisse       –      Dans mes cellules d’opale et de lune, Shiva Moon     –     Les Oiseaux qui fascinent. Crépuscule et fin d’été     —      Celle qui garde la rhubarbe sauvage     –     Le long d’une rivière nommée Sauvage     –     Rien n’est plus doux qu’un grand écueil où la folie enfin repose     –

Les Enchantements de Mémoire   —   Sentiers d’Étoiles   —   Rasez les Cités  —   Électrodes   —   Vénus et la Mélancolie   —   Le Cycle du Scorpion   —   Le Cycle du Bélier   —   La Nuit des temps   —   La Stupéfiante Mutation de sa Chrysalide     –

Histoires, comptines et contes. En prose ou en versets libres. Parfois bizarres, parfois pas.

L’histoire du vieux pilote de brousse et de l’aspirant audacieux  –   Le beau p’tit Paul, le nerd entêté, et les trois adultes qui disent pas la même chose   –  La chambre à louer, le nerd entêté, et les quinze règlements aplatis.   —   La mésange, le nerd entêté, et l’érudit persiffleur

Le Crayon-feutre de ma tante a mis le feu, nouvelle.   —   L’Agonie d’un Chasseur, ou Les Métamorphoses du Ouatever, novella.  –  La Naissance d’un Sorcier, nouvelle.   –   C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer, nouvelle.   –   Émile Newspapp, Roi des Masses, novella.   —   Et Paix sur la Terre (And on Earth, Peace), nouvelle.   –    Jack le Canuck, chanson naïve pour Jack Kerouac.  —   Le Cassé, la novella, avec les nouvelles; la vraie version originale et intégrale, la seule autorisée par l’auteur.   —   Jacques Renaud, ouvrages de fiction en ligne, des notes biographiques.

Un coup bavant du Grand Avide ou Kafka aurait pu l’dire (inclassable et passablement outrancier).    –    Histoire de Loup-Garou, fragments décousus d’une chronique ancienne charcutée    —  Le scorpion à bicyclette, une histoire qui file, bigarre et loufoque.   —   Le Cliquetis de la Croquignole.     —     Crassus le Gigueur ou Comment ouvrir le sol sous les armées. Une variante du Pied Piper de Grimm.    —   La soeur d’Absalon  ou Le ciel et l’enfer interdits aux comiques   –   L’histoire de l’homme qui aimait la bière Molson et qui fut victime de trahison.  —    Lien vers des poèmes inclassables, conclassables, sans catégorille.

Rimbaud, le Bateau ivre, et un « lapsus-coquille » : Je est autre.    —    Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec. Laissez la Vie Vivre!    –       Le vrai portrait de Marguerite Bourgeoys par Pierre Le Ber : un chef-d’oeuvre d’art naïf.    —    Saint André : Dans notre coeur et notre esprit, le frère André l’a toujours été  –        Libérez Omar Kadhr    –      C’est le Train qui les a pas manqués    —     Un jour, la prison de verre et de fer volera d’elle-même en éclats    —

Blogsurfer.usIcerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Poésie, Tous les poèmes, fables, ouvrages de poésies. and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to La clé du réel est qu’il n’a jamais été cadenassé

  1. Merci beaucoup! restons-en contact, si vous le voulez-bien

    Like

  2. J’aime les billets. J’aime l’approche et les billets de Galibert:

    http://jeanpaulgalibert.wordpress.com/

    Bonne lecture.

    Ciao :)

    Like

  3. Je viens de publier un billet très proche sur l’envers du monde

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s