Coronavirus, Covid19 : Ce sentiment croissant d’un sénocide (génocide des aînés) perpétré par «omissions intentionnelles». L’avenir dira (si on arrache les masques et qu’on laisse l’avenir parler). Et tant pis si on le laisse pas parler : alors l’avenir hurlera — ou explosera sous les “trônes”. (Carnet de Notes)

1

Ce sentiment de fond, croissant, qu’un sénocide a été commis. Et que ça ne s’arrêtera pas là.

Cette “tendance” mortifère et meurtrière vient de loin — et elle hante autant les victimes récentes et à venir que les perpétrateurs eux-mêmes.  En d’autres termes, la “tendance” mortifère a été profondément scellée dans l’inconscient collectif il y a longtemps.

On serait plongé dans une phase homicidaire visant d’abord (en un temps) les aînés.  Un sénocide.  Massacre “masqué”, (mal) “camouflé”, des aînés abandonnés à leur sort  —  surtout, notamment, à la suite de la panique Covid19, provoquée par les autorités dès le départ, entraînant la désertion de milliers d’employés des institutions de soins de longue durée (au Québec, les «CHSLD»).  Il semble qu’au Québec on ait incinéré les cadavres.  Pas d’autopsie possible.

Ce massacre passif ou actif ou les deux, fait écho, à travers le temps, à l’autre bout de la “chaîne de vie”, au massacre sélectif, massif, par avortements, de masse d’enfants à naître, un génocide féministe qui se poursuit depuis des décennies.  L’élimination des vieux (y compris l’élimination des ancêtres) évoque l’idée d’un “ressac” du charnier féministe des enfants tués avant naissance, charnier qui n’a jamais cessé de croître comme une malédiction au fond de la conscience collective occidentale —  ou ce qu’il en reste.  Un ressac qui viendra peut-être, “masqué”, asphyxier des vieux moins vieux que ceux qu’on vient d’incinérer?  Amincissant ainsi la population jusqu’en bas de l’échelle des âges?  Et d’où la nécessité, pour les autorités, d’inventer une soi-disant “deuxième vague” de Covid19.

Rappelons que nous vivons en Régime Féministe depuis longtemps. Présentement, François Legault, premier ministre du Québec, est un féministe soumis et béat, pathétique, typiquement mangina, et apparemment heureux de l’être.  À ajouter à la longue liste de nombreux leaders contemporains semblables ou comparables:

Les leaders éphémères. Ou effémères. 2/2. Les impressions que me laissent les Macron, Trudeau, Legault, Klaver, Bartley, Guaido, Obama, etc. (Carnet de Notes)  ( J’ai récemment ajouté à la liste François Legault, Premier Ministre du Québec.)

Quelques liens en vrac, ci-dessous.  Certains de ces textes datent de la fin des années 1980s  —  je ne vais pas réinventer ma roue :  j’indique les liens.  On voyait la chose venir, au moins depuis 1960;  la déclaration d’intention totalitaire, tyrannique, était implicite pour certains, explicite pour d’autres, ça tanguait de l’un à l’autre (Déclaration Canadienne des Droits, 1960, article 2; Charte des Droits constitutionelle, 1982, article 33, etc.).

Le Titanic finira par verser?  Logiquement.  Qui vivra verra.  En tout cas, les rares ceucelles qui, à l’époque, savaient lire, lisaient les signes.  Ils les lisent toujours.. :

Canada, Québec, Ontario, etc.  —   Un proto-totalitarisme souterrain persistant (les autorités politiques elles-mêmes nous signalent publiquement, officiellement, la montée graduelle d’une sorte d’intention tyrannique, barbare, totalitaire depuis au moins 1960).

Extrait :

« Le pouvoir dérogatoire canadien est constitutionnalisé depuis 1982 mais, en fait, ce principe totalitaire du pouvoir dérogatoire a été systématiquement intro­duit au Canada, dans la plupart des codes de droits, depuis une cinquantaine d’an­nées.

« Ce qui signifie que l’intention et la planification existaient bien avant l’introduction ou l’adoption de ce pouvoir dans les codes de «droits», c’est-à-dire bien avant 1960.

« D’abord dans la Déclaration canadienne des droits, Canadian Bill of Rights (1960; lire l’article 2);

« puis dans le Ontario Human Rights Code (1962; read article 47)  – Code des droits de la personne de l’Ontario (1962; lire l’article 47);

« dans le  Alberta Bill of Rights (bill introduit en 1972, lire l’article 2 ; ici, dans le  Alberta Human Rights Act , c’est l’article 1(1), tel qu’en vigueur en 2010 et tel que diffusé par le gouvernement albertain en 2013 );

« dans la  Charte des droits et libertés de la personne, Québec (1975; lire l’article 52)Charter of Human Rights and Freedoms, Québec (1975; read article 52);

« dans  The Saskatchewan Human Rights Code (1979; lire l’article 44);

« dans la Charte des droits et libertés du Canada (1982; lire l’article 33 en allant à la page 48)  (English text : Canadian Constitution Act, 1867-1982 (1982; go to page 47, read article 33) );

« dans le Manitoba Human Rights Code, English et français (1987; lire l’article 58);

« dans le  Yukon Human Rights Act, Loi sur les droits de la personne (1987 ; lire l’article 39);

« etc.; (vraisemblablement). »


C’est d’ailleurs à la lumière de ce qui précède qu’il faut comprendre ce qui suit:

Dès la conception, vous n’aviez pas le droit de naître.  Abolition du droit de naître, donc du droit de vivre, par la décriminalisation de l’avortement. Les femmes décident arbitrairement de la vie et de la mort.  Elles deviennent la Loi de Vie ou de Mort.

Le charnier d’enfants interdits de vie ne cesse de croître.  On vise maintenant les adultes :  car leur droit de vivre a aussi été aboli, mais ça, une masse énorme d’entre eux et d’entre elles n’y avaient pas pensé.. (Question de q.i. ?  Je ne sais pas.)   On avorte aussi les ancêtres décédés  (re : Valérie Plante).  On avorte les aînés et la faux se rapprochera certainement aussi des “moins aînés”.)

L’idée de la mise à mort arbitraire sur la base de l’âge est déjà banalisée (depuis longtemps ;  le texte a été conçu dans la deuxième moitié des années 1980s.)

Etc.

____________________________________

2

Les plus jeunes et les plus vieux sont les moins atteints par le Covid19.

Notes à partir d’un tableau reproduit plus bas qui provient de Statistique Canada et daté du dimanche, 22 mars 2020.

D’abord, mentionnons que les plus jeunes et les plus vieux sont les moins atteints.   De 0 à 19 ans :  seulement 4% sont atteints.   80 ans et plus :  seulement 5% sont atteints.

Commentant le tableau reproduit plus bas, Statistique Canada mentionne qu’«environ un tiers (30 %) des cas sont des personnes âgées de 60 ans et plus».  Ce qui est présentement statistiquement vrai. Mais…

… Ce qui est également statistiquement tout aussi vrai, c’est qu’on retrouve cette même proportion de 30% (presque: 29%) pour les personnes entre 0 et 40 ans

____________________________________________________

3

D’autres observations, en vrac:

Dans la tranche d’âge 70-79 ans, seulement 9% sont atteints.  Mais dans la tranche d’âge 20-39 ans, 25% sont atteints..

Encore une fois, chez ceux qui sont âgés de 80 ans et plus, c’est 5% seulement qui sont atteints.

Entre 0 et 40 ans, c’est près de 30% qui sont atteints (29%).  Entre 70 ans et l’infini, c’est 14%.

_________________________________________________

Source du tableau ci-dessous (le texte qui l’accompagne est de Statistique Canada):  Résumé épidémiologique des cas de COVID-19 au Canada (22 mars 2020)

Proportions par age cas COVID-19 Canada__22Mars2020

Source du tableau :    Résumé épidémiologique des cas de COVID-19 au Canada (22 mars 2020)

_________________________________________________

Canada, Québec, Ontario, etc.  —   Un proto-totalitarisme souterrain persistant (les autorités politiques elles-mêmes nous signalent publiquement, officiellement, la montée graduelle d’une sorte de tyrannie barbare et totalitaire depuis au moins 1960).

Dès la conception, vous n’aviez pas le droit de naître. ( Abolition du droit de naître, donc du droit à la vie, et évidemment du droit de vivre, par la décriminalisation de l’avortement. Les femmes décident arbitrairement de la vie et de la mort. Et le charnier ne cesse de croître.  On avorte les ancêtres (re: Valérie Plante).  Et le symbole de l’avortement des ancêtres s’incarne dans les faits: On abandonne les aînés et on les laisse mourirQuel groupe va y passer la prochaine fois?)

L’idée de la mise à mort arbitraire sur la base de l’âge est déjà banalisée (depuis longtemps)

Etc.

-30-

About Jacques Renaud

Écrivain.
This entry was posted in Articles and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to Coronavirus, Covid19 : Ce sentiment croissant d’un sénocide (génocide des aînés) perpétré par «omissions intentionnelles». L’avenir dira (si on arrache les masques et qu’on laisse l’avenir parler). Et tant pis si on le laisse pas parler : alors l’avenir hurlera — ou explosera sous les “trônes”. (Carnet de Notes)

  1. musael says:

    Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés.
    De la peste?
    Non,
    Du covid 19?
    Non.
    ???
    De la bêtise.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.