La fin du monde et le fin du monde : Y a-t’il vraiment des avions dans le ciel ?

( .. En attendant Nibiru )  ( Et ça, ça pourrait être sérieux. )

 


 

Radio-Canada ... ( Mais pourquoi me font-ils de plus en plus pouffer de rire? .. )

Lien vers l’article cité ici – et un topo video sur Radio-Canada.

Chaque fois que je ponds un article du genre de celui qui suit, je penses à Charles Hoy Fort et je me retiens de rire pour pas faire trop de coquilles en tapant le texte.

«Aucun scientifique digne de foi dans le monde n’est conscient  d’une menace quelconque en décembre 2012…» Selon Radio-Canada, c’est un représentant de la NASA qui dit ça .

«Aucun scientifique digne de foi.. » Ils font appel à la foi.. Ça me rend songeur, ma foi. Un songe scientifique et rationnel, bien sûr ( je ne me permettrais jamais d’avoir des songes spontanés et bassement non-réfléchis).

L’article sur le site de Radio-Canada dit aussi : « Les scientifiques sont formels pour dire que la fin du monde annoncée pour le vendredi 21 décembre n’arrivera pas. »  ( Difficile d’avoir le fourire tout en tapant un texte. J’m’arrête un peu.. )

.. Les pauvres totos oublient, entre autres, que le fait de prédire qu’il n’y aura pas de fin du monde le 21 décembre 2012, c’est une prédiction comme n’importe quelle autre, et que de faire appel à notre foi pour les croire, ma foi, c’est pas faire appel à ce que ces gens-là considèrent généralement comme la “raison scientifique”, me semble, surtout quand on renchérit en disant «qu’aucun scientifique..  n’est conscient d’une menace quelconque.. » Pas rassurant!  (Vous pouvez poursuivre la lecture du présent article, ou faire un détour en allant lire ceci – (avant de revenir ici, j’ai pas encore parlé des avions) : Gurdjieff, Ouspensky, Jung : On comprend vraiment ce qu’on lit? Ce qu’on écrit? Ce qu’on dit?.. )

Et non, je ne vous parlerai pas de ces gens que je côtoie et qui me cassent les oreilles depuis des années avec la fin du monde en décembre 2012 à cause d’un calendrier maya..  cyclique — (tous les calendriers sont poupées-russement cycliques) — le calendrier dit “maya” reprenant tous ses cycles, dit-on, le (ou autour du) 21 décembre 2012.  Et alors là, c’est censé être la fin du monde!  Rââââ!

Non.  Je n’en parlerai pas.  Je veux vous parler des avions.  Y a pas d’avions dans le ciel, c’est important de le comprendre..   Je disais..   Ah.  Le calendrier maya..  Oui.  Je n’en parlerai pas.  Mais quand même.  Ceci.  Une dame, terrorisée, m’a lancé, dramatique  :  «Y aura pus d’calendrier nulle part, c’est fini!  Pus d’dates!»

Quand j’ai tenté de lui dire que le nôtre, de calendrier, était tout aussi cyclique que celui des Mayas,  — genre : «vous savez, madame, une seconde, deux secondes, 60 secondes, zou, ça fait une minute, deux minutes, trois minutes, 60 minutes, zou, ça fait une heure, deux heures, trois heures, zou, une journée, et zou, une semaine, et zou..» — et que la fin de l’année c’était pas la fin du monde et du calendrier, ça se remet à tourner et à compter, c’est chiant si vous voulez mais ça meurt pas comme ça ..  –,  rien à faire, c’était accueilli par un invraisemblable persifflage autoritaire (oui, oui, la fameuse «inflation psychique» bien décrite par le vieux Jung), une colère indignée, l’index dressé, le verbe bandé dur.  Parfois un postillon.  C’est pas une blague.

Donc, j’en parlerai pas, de ça, je veux juste parler des avions que vous croyez voir dans le ciel…

[ ..  Note en relisant cet article en 2015 : J’en parlerai pas, donc, de l’hystérie du calandrier calendrier maya et de la fin du monde en 2012, comme j’disais, d’autant plus que depuis le 21 décembre 2012, cet entourage au gigantesque index dressé et sermonnant se tait lui aussi sur toute cette affaire, — autant faire pareil –, je vous dis, ça se tait, mais ça se tait sur la fin du monde en 2012, c’en est assourdissant, —  ce n’est plus, maintenant, dans l’entourage, quand on me croise, qu’un ballet de détournements de regards semblant chercher l’horizon, ou une sorte de carrousel de têtes tournantes sifflottantes.]


Lord Kelvin. Un savant digne de foi. D'ailleurs, ça se voit.

Lord Kelvin. Un savant digne de foi. D’ailleurs, ça se voit.

En fait, la vraie question est (et vous allez comprendre pourquoi plus loin) :  « Y a-t’il vraiment des avions dans le ciel ? »

Voilà.

Or on sait que la réponse scientifique à cette question est non, on le sait depuis 1895 grâce aux extraordinaires facultés prédictionnelles du grand savant Lord Kelvin, alors président de la Royal Society de Londres : « La réalisation d’une machine volante plus lourde que l’air est impossible »  ( « Heavier-than-air flying machines are impossible » ).  Voilà. Il l’a dit. C’est scientifique, et pour cette raison, c’est vrai.

D’ailleurs, on peut se fier entièrement à ce que “dit la science”, car c’est aussi Lord Kelvin qui avait déclaré, en 1883, qu’ « il sera démontré que les rayons X sont un canular » – « X-rays will prove to be a hoax ».

Yannick Villedieu, héritier de Lord Kelvin et tribun massemédiatique des croyants:  «Nul n'est sensé ignorer la science!!» (On se calme.. Un p'tit tour du côté de Carl Jung, peut-être? Thème :  l'inflation psychique.)

Yannick Villedieu, héritier de Lord Kelvin et tribun massemédiatique des croyants: «Nul n’est sensé ignorer la science!!» (On se calme.. Un p’tit tour du côté de Carl Jung, peut-être?  Thème du jour : l’inflation psychique.)

On ne connait pas de Pape de la Science, mais on semble y compter beaucoup de cardinaux, d’archevêques et de vicaires prestigieux ou dévoués et il ne peut être question ici, de ma part, de m’en moquer et de remettre en question la pérennité de leur infaillibilité.

À ce propos, une mise à jour, 2015 :  L’animateur scientifique radio-canadien Yannik Villedieu (émission «Les Années-Lumières» (rien de moins)) a d’ailleurs déclaré récemment, sur un incontournable ton torquemadien et avec un accent nettement froncé-pincé que, «tout comme nul n’est sensé ignorer la loi, nul n’est sensé ignorer la science».

Qu’on se le tienne.  Pour dit.

En d’autres termes, pour en revenir à Lord Kelvin et à ce qu’il disait des “plus lourds que l’air”, quand vous voyez un avion dans le ciel, c’est scientifiquement impossible.  Courez tout de suite consulter un Sceptique du Québec : vous avez des hallucinations et il vous le prouvera.  Comment?  Mais en vous le disant, pardieuscience!.. Quand un Sceptique du Québec dit quelquechose, c’est une preuve?  Non?

En d’autres termes, ce qui était scientifiquement vrai hier est faux aujourd’hui, et ce qui est scientifiquement vrai aujourd’hui, on peut parier que ce sera faux demain (c’est une prédiction que j’fais!).

Ce qui revient à dire que ce qui est scientifiquement “vrai” aujourd’hui est, en réalité, vraisemblablement faux, et que la science, qui transforme notre monde à la vitesse que l’on sait, croît ainsi en cumulant du faux, et en nous assommant et en nous dôpant avec, et que ça explique probablement en très bonne partie l’état actuel du monde qui avance en boîtant de plus en plus et en marchant de plus en plus tout croche, c’est le moins qu’on puisse dire.

C’est probablement pourquoi les savonts me font de plus en plus pouffer de rire quand ils font des déclarations sérieuses. C’est toujours ça de pris (rire, c’est bon pour la santé).

Et en même temps, je les trouve de moins en moins comiques (c’est pas les paradoxes qui manquent!).  C’est que les catastrophes à venir auront en très grande partie été causées par leur “foi charbonnière”, ou leur “foi économique”, ou leur “foi nucléaire”, ou leur “foi gazière”, ou leur “foi pharmachimique”, name it, – (toutes ces fois étant en phase avec les puissances de l’argent), –  par leurs croyances, leurs prétentions soit-disant rationnelles, et par l’accumulation dévergondée des fruits de leur fragments polluants de connaissances et, surtout, surtout, par le nanisme de leur conscience et l’avidité de leurs contrôleurs.

Au fait, j’oubliais : c’est quoi, « la fin du monde » ? Yo no se, vraiment.

Mais peut-être commencera-t-on à mieux saisir le truc quand les faits nous forceront à insérer le «a» qui manque à «fin», et à y remplacer le «n» par la «m» qui nous guette. Peut-être, en y mettant le temps, la brutalité, une dose augmentée de bêtise contrôlante, persistante, butée, les autorités qui nous encarcanent parviendront-elles enfin à nous faire goûter à la tabula littéralement rasa, à la table rase, qu’elles semblent vertueusement déterminées à mettre, une fois pour toutes, en nous forçant à y manger l’ultime néant dont elles semblent vouloir mordicus accoucher :  Terrorisme domestique et destruction de potagers par les municipalités : Cui bono?

Et croyez-moi, cette tendance-là, c’est mauditement chiantifique, c’est pas un canular.

Heureusement, y a encore du monde fin. Je les salue.

Le fin du monde.

Ceci dit en attendant Nibiru..  Et ça, ça pourrait être sérieux.

Qui vivra verra.


© Copyright 2012 Hamilton-Lucas Sinclair (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), cliquer


Gurdjieff, Ouspensky, Jung : On comprend vraiment ce qu’on lit? Ce qu’on écrit? Ce qu’on dit?..

La fin du monde…  ( brrr  15 Décembre 2012 , )

En attendant, pour rester dans le ton des fêtes 2012, voici une bonne étude sur l’invention des terreurs de l’An Mil :  L’Histoire d’un mythe : l’invention des terreurs de l’An Mil (pdf) ; Étude et critique historiographique, d’Abbon de Fleury à Richard Landes, par  Sylvain Gouguenheim   –   écrit avant l’an 2000, très vraisemblablement dans les années 1990s.

René Guénon et la duperie des prophéties.


Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec.     –    Terrorisme domestique et destruction de potagers par les municipalités : Aux profits de quel lobby ?   –    Invasions de domiciles : Tout se passe comme si on voulait abolir la légitime défense.

Formule 1 et chaises roulantes : Non à la pollution sonore et sciante


Réception à la table des nombres  —  Edith Piaf censurée au Québec : l’origine védique de «Dieu»  –  Le Règne de la quantité et les signes des temps de René Guénon

Rimbaud, le Bateau ivre, et un « lapsus-coquille » : Je est autre.


Ovide  :   Il existe un très grand nombre de traductions en diverses langues des Métamorphoses et des autres oeuvres d’Ovide ( « Je vais chanter les êtres et les corps qui ont été revêtus de formes nouvelles, et qui ont subi des changements divers .. » ); En voici une :  Les Métamorphoses, Ovide, traduction française Villenave, les quinze chants (1806, pdf)  (édition pdf contemporaine, comprend uniquement le texte de la traduction française)   — La traduction Villenave suivante est en trois tomes et comprend le texte latin original :  Les Métamorphoses, Ovide, traduction Villenave et texte latin, Tome_premier (pdf)  –  Les Métamorphoses, Ovide, traduction Villenave et texte latin, Tome second (pdf)  –  Les Métamorphoses, Ovide, traduction Villenave et texte latin, Tome trois (pdf)


Blogsurfer.us –  Icerocket

This entry was posted in Articles, monde and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to La fin du monde et le fin du monde : Y a-t’il vraiment des avions dans le ciel ?

  1. Pingback: Entrevue avec Angèle Lieby : «Une larme m’a sauvée». Consciente durant 12 jours de “coma”. | Électrodes

  2. musael says:

    La fin du monde n’arrivera que lorsque nous l’aurons décidé dans un large consensus et ce ne sera pas une vrai fin du monde mais une vaste, une formidable mise en scène. Bon, désolé, je dois passer à la cinquième dimension avant minuit ce soir, alors pas le temps d’expliquer.

    Joyeux Noël!

  3. Pingback: La fin du monde… | Électrodes

  4. Pingback: 2012 : On censure Edith Piaf et Dieu à Sorel. En 1971, on y censurait Le Cassé de Jacques Renaud… | Électrodes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s