Gurdjieff, Ouspensky, Jung : On comprend vraiment ce qu’on lit? Ce qu’on écrit? Ce qu’on dit?..

( english version : here )

«Si vous aviez compris tout ce qui est écrit dans votre propre livre..»

«Vous pourriez déjà connaître bien des choses si vous saviez comment lire..»

  George Gurdjieff

«Chaque mot que nous disons est frémissant d’histoire..»

Carl Jung

D’abord Gurdjieff, un extrait des Fragments, et ensuite, plus bas, Jung. J’ai ajouté quelques notes : elles sont toujours entre “[  ]” .

Le narrateur, dans l’extrait qui suit, est P.D. Ouspensky. Son interlocuteur, “G.”, est George Ivanovitch Gurdjieff. Le texte qui suit est extrait de Fragments d’un Enseignement Inconnu (In Search of the Miraculous) d’Ouspensky (traduction de Philippe Lavastine) : 

La traduction de l’anglais au français est de Philippe Lavastine. Le titre anglais est «In Search of the Miraculous». Couverture de l’édition de 1961. La première traduction française date de l’année de la publication de l’ouvrage en anglais : 1949.

[début de l’extrait]

– Quelle est, à votre avis, la meilleure préparation pour l’étude de votre méthode? Par exemple, est-il utile d’étudier ce que l’on nomme la littérature “occulte” ou “mystique”?

En lui disant cela, j’avais plus particulièrement en vue le “Tarot” et toute la littérature concernant le “Tarot”.

– Oui, dit G. On peut trouver beaucoup par la lecture. Par exemple, considérez votre cas. Vous pourriez déjà connaître bien des choses si vous saviez comment lire [note de Loup : j’ai ajouté le mot “comment” qui est absent dans la traduction de Lavastine; texte anglais : “..you might already know a great deal if you knew how to read“; “savoir lire” ne signifie pas nécessairement “savoir comment lire”]. Je m’explique : si vous aviez compris tout ce que vous avez lu dans votre vie, vous auriez déjà la connaissance de ce que vous cherchez maintenant. Si vous aviez compris tout ce qui est écrit dans votre propre livre, quel est son titre ? – il produisit alors quelque chose de complètement impossible à partir des mots : “Tertium Organum” [note de Loup : titre d’un ouvrage d’Ouspensky publié en 1922 : P. D. Ouspensky, Tertium Organum, 1920-1922, pdf ] – ce serait à moi de venir à vous, de m’incliner, et de vous prier de m’enseigner. Mais vous ne comprenez pas, ni ce que vous lisez, ni ce que vous écrivez. Vous ne comprenez même pas ce que signifie le mot comprendre. La compréhension est cependant l’essentiel, et la lecture ne peut être utile qu’à la condition de comprendre ce qu’on lit. Mais il va de soi que nul livre ne peut fournir une préparation réelle. Il est donc impossible de dire quels livres sont les meilleurs. Ce qu’un homme connaît bien – il accentua le mot «bien» – c’est cela qui est une préparation pour lui. Si un homme sait bien comment on fait du café, ou comment on fait bien des chaussures, alors il est déjà possible de parler avec lui. Le malheur veut que personne ne sache bien quoi que ce soit. Tout est connu n’importe comment, d’une manière toute superficielle.

[fin de l’extrait]

[ Note de Loup ; «chaussures», c’est la traduction de Lavastine; le texte anglais parle de «bottes» :  « .. or how to make boots well » ; il est vrai que des «boots», des bottes, ou encore des bottines, c’est des chaussures, mais à ce compte-là on peut aussi utiliser le mot «véhicule» pour désigner tout autant une chaise roulante qu’une automobile;  cependant, la première est destinée aux handicapés, alors que la seconde est destinée à vous handicaper, vous et des populations entières — surtout à long terme; sur ce dernier  thème, on peut aussi lire cette “méditation”, c’est apparenté :  Formule 1 et chaises roulantes : Non à la pollution sonore et sciante;  et puis ça aussi, pourquoi pas:  L’histoire du vieux pilote de brousse et de l’aspirant audacieux. ]

  — Extrait de Fragments d’un enseignement inconnu de P. D. Ouspensky ; son interlocuteur est George Ivanovitch Gurdjieff. Mon exemplaire est celui des Éditions Stock, Paris, France, 1961, page 41; acheté en 1969.


Et Carl G. Jung :

«Chaque phrase contient une longue histoire, chaque mot que nous disons est frémissant d’histoire [.. has a tremendous history], chaque métaphore est pleine de symbolisme historique; les mots n’auraient aucune portée, aucune, si ça n’était pas vrai. Nos mots sont chargés de la totalité de cette histoire qui fut jadis si vivante et qui continue d’exister en chaque être humain. Avec chaque mot, nous touchons une fibre historique dans nos semblables et c’est ainsi que chaque mot prononcé fait vibrer la même corde dans tous ceux qui parlent la même langue.»

  — C’est de Carl G. Jung, psychiatre et psychanalyste suisse; extrait de Dream Analysis, 1958 ; traduit .. de la traduction anglaise de l’allemand par moi, Loup Kibil.. etc. ; «tremendous» peut se traduire de plusieurs façons, mais c’est toujours tremendous. La traduction anglaise de l’allemand est probablement attribuable à R.F.C. Hull qui a signé la traduction anglaise de beaucoup d’ouvrages de Jung pour la Bollingen Series publiée aux presses de l’Université Princeton. Bref, soyons bref, ajoutons deux p’tits .. et fermons la parentée )


Je ne suis pas disciple-de-Gurdjieff mais le type a souvent des aperçus qui cognent ou frappent du plat de la planche et que j’apprécie. Par contre, je suis membre de la secte secrète de Charlie Chaplin fondée je ne sais plus par qui – sûrement pas par lui. Le seul dogme, souvent contesté par les mauvaises langues : Dieu est un humoriste qui s’amuse, entre autres, à changer les voyelles dans les mots, à intervertir les consoudes, à changer sans répit les intrants dans d’invraisemblables jeux de fonctions algenbriquées à trois nains connus; il s’amuse aussi à bien d’autres choses. Prosélytisme formellement interdit par la secte mais amplement autorisé et manifesté par tous les membres, nonne de laisse. Membrebateau : incommensurable. )


Note finale, au cazou, surtout après le paragraphe qui précède : les deux textes cités (Jung, Ouspensky) sont authentiques …

Le premier peut cogner, éveiller, inspirer, et peut entraîner chez le lecteur un saut qualitatif de conscience; le second inspire, éveille, peut même cogner, et peut entraîner chez le lecteur un saut qualitatif de  conscience.  Je les aime beaucoup tous les deux, entre autres la citation de Jung.  Je sais que chaque fois que je lis la citation d’Ouspensky, je fais plus attention, après, à ce que je lis, à ce que j’écrins, y compris aux coquilles (plusieurs méritent d’être conversées), et à ce qui se dit, et à ce que je dis. Pendant un temps. Parfois un bon bout de temps. Avec des bofs ici et là.  Mais ça, vous en êtes juges.  Moi aussi.  Ce qui ne simplifie rien mais on est pas là pour faire simple.


© Copyright 2012 Hamilton-Lucas Sinclair (Jacques Renaud, Loup Kibiloki, Le Scribe), (cliquer)


Canada, Pierre Trudeau, la lecture à l’envers : les ravages de Pangloss et l’éveil de Candide

Edith Piaf censurée au Québec :  Les racines védique du mot et du concept de «Dieu»

Rimbaud, le Bateau ivre, et un « lapsus-coquille » :  Je est autre

Lapsus, La Presse, la Maison de Foglia : «Les Desmarais font comme si c’était votre journal»

Canada : Avez-vous jamais remarqué la présence du pape sur la monnaie canadienne ?  (Le mot “athéisme” serait-il un synonyme étymologiquement rigoureux du mot “obscurantisme” ?  My God !! )

Le beau p’tit Paul, le nerd entêté, et les trois adultes qui disent pas la même chose

Gurdjieff, Ouspensky, Jung : Do we know how to read? Understand what we write? What we say?


Peter D. Ouspensky  :  In Search of the Miraculous, Fragments of an unknown teaching (pdf)  –  (First published in 1949; Ouspensky meets with “G.”, George Ivanovich Gurdjieff.) Il existe une traduction française de cet ouvrage par Philippe Lavastine, datant de 1949, Fragments d’un Enseignement Inconnu, publiée chez Stock, en France.  —  P. D. Ouspensky, Tertium_Organum, 1920-1922, pdf  (in English ; source : Awakening blog).


Réception à la table des nombres

Le Règne de la quantité et les signes des temps de René Guénon

Carlo Suarès :   Description des Lettres-Nombres selon Carlo Suarès (ce document pdf comprend aussi des tableaux simples des alphabets-nombres français, anglais, grec, hébreu), “suivi d’une courte esquisse d’une quaternité à explorer, ou :  J’aime les bardanes, ça parait, et c’est pas pour rien”.


Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :    Plusieurs suites poétiques de Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )   –  Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki )  –  Des poèmes à Shiva –   Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.   –   Toutes les terrasses du monde s’ouvrent sur l’infini. On va prendre un café ensemble. Poème. « Toujours, tu rencontreras Rimbaud dans les rues vermillonnes et safranées de Marrakech … »


Suites poétiques, Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :   Les Enchantements de Mémoire  – Sentiers d’Étoiles  –  Rasez les Cités  –  Électrodes  –  Vénus et la Mélancolie  –  Le Cycle du Scorpion  –  Le Cycle du Bélier  –  La Nuit des temps  –  La Stupéfiante Mutation de sa Chrysalide


Jacques Renaud, ouvrages de fiction en ligne, novellas, nouvelles, des notes biographiques.


Blogsurfer.usIcerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Articles, hypnocratie and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

21 Responses to Gurdjieff, Ouspensky, Jung : On comprend vraiment ce qu’on lit? Ce qu’on écrit? Ce qu’on dit?..

  1. Pingback: « La cause de la mortalité des abeilles enfin résolue! » Titre vraisemblable, contenu faux. Ou : Comment désinformer. | Électrodes

  2. Pingback: Une Charte des “valeurs québécoises” avec un pouvoir dérogatoire | Électrodes

  3. Pingback: Les croyants athées plus intelligents que les croyants pas athées .. | Électrodes

  4. Pingback: L’Inflation : plus grande qu’il n’y parait ? | Électrodes

  5. Pingback: L’égalité, le féminisme et la calculette | Électrodes

  6. Pingback: Gais, Lgbt, Genre, et la censure à Radio-Canada : vous ne saurez jamais .. | Électrodes

  7. Pingback: Adieu pétrole, adieu : La fin dure longtemps, mais ça craque tout le temps | Électrodes

  8. Pingback: Caroline Fourest et les fausses agressions | Électrodes

  9. Pingback: Quand les mères de mort dominent invisiblement la psyché | Électrodes

  10. Pingback: Réseau Liberté-Québec, taxes et banques centrales: l’erreur fondamentale. | Électrodes

  11. Pingback: Le Prix Nobel de la Paix : Une invraisemblable tromperie et une très mauvaise blague | Électrodes

  12. Pingback: Ôm, ou la sacrée pince : Adolf Hitler vs la propagande de résistance soviétique | Électrodes

  13. Pingback: La persistance des vérités fondamentales et de la Vie | Électrodes

  14. Pingback: Pro-Choix Pro-Vie : L’avortement, le foetus et la peine de mort | Électrodes

  15. Pingback: Les femen : le sado-masochisme et la symbolique nazie et totalitaire | Électrodes

  16. Pingback: Vidéo : Marion Le Pen dénonce les agents provocateurs. Discours à l’Assemblée Nationale. | Électrodes

  17. Pingback: Le pape à venir. Arcanes 15, 16, 17. Ceci n’est pas de la prédiction, c’est une réception. | Électrodes

  18. Pingback: La fin du monde et le fin du monde.. | Électrodes

  19. Pingback: La réincarnation, le karma, les autres mondes. | Électrodes

  20. Pingback: Rebirth : reincarnation and other worlds; karma, the soul and immortality. | Électrodes

  21. Pingback: René Guénon : La duperie des «prophéties» | Électrodes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s