Celle qui garde la rhubarbe sauvage

Celle qui garde la rhubarbe sauvage, la bardane (la grande, la petite - celle-ci est une grande), le grachias, l'arctium lappa, the Burdock (great and small - this one is a Great one), the beggar's button, the burr, elle est là...

“Celle qui garde la rhubarbe sauvage est couverte d’écailles vertes…”


 

Celle qui garde la rhubarbe sauvage
connait bien la terre et la peur.

Enlace tes racines à sa chair et apprends
les grands secrets noirs de la volupté simple.

Celle qui garde la rhubarbe sauvage
est tendre et calme et connait ton coeur.

Celle qui garde la rhubarbe sauvage
est couverte d’écailles vertes.

Le temps est suspendu à ras de sol
car elle attend ton retour et tu attends le sien.

Celle qui garde la rhubarbe sauvage
vit dans les paradoxes du destin.

Patience de roc roux, d’allées secrètes et de sol doux.
L’empire n’est pas éternel, ni la soumission des fous.

Saint-Zénon – 2001


Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec. Laissez la Vie Vivre!


Comme tant d’autres plantes sauvages, les bardanes sont libres, vigoureuses, indépendantes, invraisemblablement méconnues, d’une architecture extraordinaire, elles sont des aristocrates de la survie, elles ont de la classe – et elles sont médicinales et comestibles (d’une incroyable teneur en fer!).

Et elles ne nous doivent rien. Parfois je me demande si ce n’est pas la raison profonde, essentielle, pour laquelle elles sont si détestées: par dépit, par envie, parce qu’elles sont libres, saines, tenaces… Les éliminer des parterres et des champs est certainement pure sottise.

La rhubarbe sauvage, ou la bardane (la grande, la petite – celle qui apparait sur l’illustration est une grande), ou le grachias, ou l’arctium lappa (nom latin universel de la grande bardane), the Burdock, in English (great and small – the one reproduced here is a Great Burdock), or the beggar’s button, or the burr (probablement même racine que “bear“, ours, tout comme le “bar” du mot français “bardane“). Elle porte beaucoup de noms. Vous en trouverez d’autres plus bas.

Quelques appellations de la Grande Bardane (d’après Fleurbec – lien) – (surtout pour le Québec, semble-t-il):  – artichaut – bardane commune – bardane majeure –  catherinettes (à tort, selon Fleurbec) – croquia – craquia – crakia –  glouteron – graquias – gratteau – herbe aux teigneux – piquant – rapace – rhubarbe du diable – rhubarbe sauvage – rosesbardane – tabac du yâb (déformé de “tabac du diable” et s’appliquant aux rosettes de première année) – toques – Great burdock. — Famille de la marguerite; Compositae (Asteraceae).

Quelques appellations de la Petite bardane (d’après Fleurbec – lien) – (surtout pour le Québec, semble-t-il) :  – amoureux – ; artichaut – bardane microcéphale – bardane mineure – bourrier – choubourrache –  choubourroche (à l’île aux Coudres) – cibourroche – crakia – croquia – craquia – glouteron – gracias – graquias – grateau – grateron-  gratia – gratte – gratton – herbe aux teigneux – péterolle – piquants – pipiques –  rapace – r’quin’ben (r’tiens bien) – rhubarbe crapaud – rhubarbe du diable – rhubarbe sauvage – tabac du diable – teigne – toques – Common burdock.  — Famille de la marguerite; Compositae (Asteraceae ).


© Copyright 2009 Hamilton-Lucas Sinclair ( Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe ), cliquer


La Colombe et la Brisure Éternité    —    La Toupie, la Ballerine et le Miel.    —    La Licorne, poème venu d’une blancheur médiévale    —    Toutes les terrasses du monde s’ouvrent sur l’infini. On va prendre un café ensemble.    —     Monologue de l’âme-soeur    —    Lettre d’eau ou J’ai assez vécu pour savoir combien j’ai voulu être ici    —      Vague de mémoire. Petit tableau d’été.      —   Du commencement à la fin ou L’Oupanishad de l’ Ignorance    —   From Beginning to End or The Ignorance Upanishad

Hommage au Loup Blanc.     —     Les lignes tracées par l’or et le sang traversent tous les coeurs     —    Dans son silence de soie brune, le loup-cervier     —      La branche qui parle et le loup-cervier

La logique est une muette qui ne cesse de nous faire signe     —    Dans une trappe de trolls      —      Comme une pincée d’or au milieu des ténèbres, la vie croissait       —     Un enfant naît, le pouce aux lèvres, les yeux conscients      —     L’oiseau prend proie      —      L’indicible demeure      —     Une araignée d’étoiles. Stars, and a Spider     —     Les loups et la naissance de ton arméeL’immensité qui déambule


Suites poétiques : Les Enchantements de Mémoire  – Sentiers d’Étoiles  –  Rasez les Cités  –  Électrodes  –  Vénus et la Mélancolie  –  Le Cycle du Scorpion  –  Le Cycle du Bélier  –  La Nuit des temps  –  La Stupéfiante Mutation de sa Chrysalide


Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki )

Jacques Renaud – plusieurs oeuvres de fiction en ligne (et des notes biographiques)


Blogsurfer.usIcerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Poésie, Tous les poèmes, fables, ouvrages de poésies. and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Celle qui garde la rhubarbe sauvage

  1. Pingback: Monologue de l’âme-soeur. Poème. | Électrodes

  2. Pingback: Du commencement à la fin ou L’Oupanishad de l’ Ignorance | Électrodes

  3. Pingback: From beginning to end | Électrodes

  4. Pingback: Cristal de gloire | Électrodes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s