Un morceau d’or dans un caillou de rose

J’ai retrouvé deux poèmes qui doivent dater de la fin des années 1960s, début des années 1970s.  L’autre:  Au bord des ruisseaux de l’amour.   ( Évidemment, il y a beaucoup d’autres autres )

 ______________________________________

L’océan serait-il un pâtre liquide qui rit?
Le soleil s’est noyé dans des barques, ô soleil.

Versez le lait de chèvre à ceux que le mal cogne.

Toi mon enfant béni près des flots qui remuent,
ta joie s’en est allée sous la voile couverte.

Pétri de race infime, corbeau de mon cerveau,
la grâce du sublime a déchiré l’étau
avec un morceau d’or dans un caillou de rose.

L’enfance n’est pas close à bruire d’autre chose
que de l’étau-matin qui monte sans soleil.

______________________________________

Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud

Ouvrages de poésie,  ou «suites poétiques», Jacques Renaud (Loup Kibiloki).

Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.

About Jacques Renaud

Écrivain.
This entry was posted in Poésie and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.