Les Enchantements de Mémoire – une neuvième suite poétique.

Tableau très touchant de Josh Peters, datant de 2007, intitulé "Fear on the Footpath" -- Source en cliquant sur l'image.

*

Les Enchantements de Mémoire — suite poétique — Lien vers le texte intégral et complet —  cliquer ici.

Extraits:

Ma soeur âme aux rousseurs nimbées d’aube et de lait,
née de l’amour et du dard ensoleillé qui nous traverse,
à la fin, la victoire de la vie
est d’avoir pu se raconter en s’inventant
dans l’accueil de nos consciences,
avec marées, poudreries et vents,
par force brute, grâce, et dans l’immortelle invraisemblance
des grands enchantements de mémoire.

*

Mobile et blanche
sous la pluie de soleil
qui, dans les ombres du bois,
vient danser jusqu’au sol,
elle dénonce,
au coeur comme à l’orée des épinettes et du temps,
l’asservissement perpétué qu’elle dénoue sans cesse
avec ses doigts rouges de fraises
et son front tendre
nimbé de débris verts et d’entrelacs.

*

Elle connait le noeud,
le nouement,
le dénouement.

Elle porte
sans le savoir
un voile doré
qui nimbe l’éternité de ses rousseurs.

*

Tableau de Josh Peters daté de 2009, intitulé "The Actress Meditates" -- Source en cliquant sur l'image.

*

La plante de ses pieds blancs
porte mémoire
de la boue brûlante
des pillages,
des enlèvements
et des massacres.

*

Pieter Bruegel l'Ancien - détail de son tableau "Le Massacre des Innocents" -- Source en cliquant sur l'image.

*

Elle connait la nuit,
ses méandres,
et elle ne peut oublier
les nuits tendres
qui savaient célébrer ses saveurs d’herbes et d’épices
et la courbe odorante de son cou.

La nuit, ses doigts jouent dans la pénombre de vos joues,
la nuit, le cerceuil joue d’un lancinant battement
comme un tambour
dans la terre délavée
où la boue colle encore à ses pieds
comme un amant,
comme un printemps qui tremble
et qui frémit de soleil et de froid.

*

L'une des cinq versions de L'Île des Morts, tableau de Arnold Bocklin -- probablement la version datant de 1883 -- Source en cliquant sur l'image.

*

C’est une joie,
un rire,
un chagrin.

C’est un matin,
comme une île
aux contours incertains.

Montréal 1976-1977 –  Saint-Zénon 2010

Les Enchantements de Mémoire — suite poétique — Lien vers le texte intégral et complet —  cliquer ici.

[ Note: Ce texte a été écrit vers la fin des années 1970s. Il a été publié pour la première fois en 1979 dans un recueil de textes poétiques en prose intitulé La Colombe et la Brisure Éternité. Il a été révisé, corrigé et abondamment ré-écrit récemment. C’est incroyable de voir combien ce qui nous semblait terminé à une époque, ne l’est plus du tout à une autre.  Loup.]

[ J’ai donné au poème le titre Les Enchantements de Mémoire, mais après coup, chaque fois que je relis le titre, je lis Les Enfantements de Mémoire. Le sentiment que les deux titres, peut-être avec une “prépondérance” du second, sont le titre et “disent la chose”. Simultanément. Comment écrire ça: Les Enfanchantements de Mémoire ou Les Enchanfantements de Mémoire? ]

____________________________________
© Copyright Loup Kibiloki – Électrodes – 1976-2010
____________________________________

Blogsurfer.us –  Blog CatalogIcerocketTechnorati

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Poésie, Suites poétiques/Recueils, Tous les poèmes, fables, ouvrages de poésies. and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Les Enchantements de Mémoire – une neuvième suite poétique.

  1. exciting story
    thanks 4 hare.. :D

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s