La logique est une muette qui ne cesse de nous faire signe

Les quatre termes de ma logique sont au moins cinq sans compter les autres...

Les quatre termes de ma logique sont au moins cinq, sans compter les autres…

(J’aime beaucoup les autres photos de la même source (Julian Robinson) ;  on les trouve sur Flickr.)

La logique est une muette qui ne cesse de nous faire signe.
La logique est une muette qui s’est glissée dans mes signes.
La logique c’est Cendrillon et la Belle au Bois des Signes.
La logique c’est Cendrillon qui file au ciel sur un Cygne.
La logique vous séduira en faisant chanter les serrures.
L’illogique est une logique qui s’invite au bal masqué.
La logique est une clé qui veut séduire les serrures.
La logique est une serrure contournée par sa clé.
La logique est le langage du logos.
La logique est un outil de fée.
La logique aime à se multiplier.
La logique aime et ça fait trébucher.
La logique n’est pas ce que vous pensez.
La logique est une ballerine ivre en équilibre.
La logique de la folie est la folie de la logique.
La logique n’est pas tout mais tout en est tramé.
La logique se débat dans tout ce que vous pensez.
La logique fait trébucher les sorcières trop pressées.
La logique est une noyée qui se débat pour vous sauver.
La logique vous confondra en vous roulant dans ses dés.
La logique de la sagesse n’est plus logique, elle est sage.
La logique est une myriade de liliputiennes emprisonnées.
La logique est une muette qui ne cesse de nous faire signe.
La logique est une muette qui s’est glissée dans mes signes.

*

J’ai écrit ce qui précède après avoir écrit ce qui suit:

Être ou ne pas être?
Zéro ou un?
Ça ou pas ça?
Un ou l’autre?
Pas d’autre choix?
De binaire à trépas?
Ça finit là?

Rien que deux
petits termes
de logique
et puis s’en va!?

Trop court.
J’étouffe.

J’ai à peine eu le temps d’inspirer,
il m’en reste à peine pour expirer.

J’ai à peine eu le temps d’expirer,
il m’en reste à peine pour inspirer.

J’ai à peine eu le temps de,
il m’en reste à peine pour.

Je récapitule à mon compte
les quatre termes d’une vraie logique:

être
ne pas être
être ou ne pas être
être et ne pas être
ni être ni ne pas être …

Les quatre termes
de ma logique
sont devenus cinq!
Par quelle magie logique?!
On m’avait pas prévenu.
Je tremble. Et s’il y en avait d’autres? …

2003 ou 2004

ou 2003 et 2004


© Copyright 2010 Hamilton-Lucas Sinclair ( Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe ), cliquer


Beaucoup de poèmes de Jacques Renaud ( Loup Kibiloki )


La Colombe et la Brisure Éternité    —    La Toupie, la Ballerine et le Miel.    —    La Licorne, poème venu d’une blancheur médiévale    —    Toutes les terrasses du monde s’ouvrent sur l’infini. On va prendre un café ensemble.    —     Monologue de l’âme-soeur    —    Lettre d’eau ou J’ai assez vécu pour savoir combien j’ai voulu être ici    —      Vague de mémoire. Petit tableau d’été.      —   Du commencement à la fin ou L’Oupanishad de l’ Ignorance    —   From Beginning to End or The Ignorance Upanishad


Jacques Renaud ( Loup Kibiloki, Le Scribe) – Ouvrages de fiction en ligne, des notes biographiques.


Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :    Plusieurs suites poétiques de Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )   –   Des poèmes à Shiva –   Des histoires, des comptines, des contes.  En prose ou en versets libres.  Parfois bizarres, parfois pas.   –   Toutes les terrasses du monde s’ouvrent sur l’infini. On va prendre un café ensemble. Poème. « Toujours, tu rencontreras Rimbaud dans les rues vermillonnes et safranées de Marrakech … »


Suites poétiques, Loup Kibiloki ( Jacques Renaud )  :   Les Enchantements de Mémoire  – Sentiers d’Étoiles  –  Rasez les Cités  –  Électrodes  –  Vénus et la Mélancolie  –  Le Cycle du Scorpion  –  Le Cycle du Bélier  –  La Nuit des temps  –  La Stupéfiante Mutation de sa Chrysalide


Rimbaud, le Bateau ivre, et un « lapsus-coquille » : Je est autre.    —    Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec. Laissez la Vie Vivre!    –       Le vrai portrait de Marguerite Bourgeoys par Pierre Le Ber : un chef-d’oeuvre d’art naïf.    —    Saint André : Dans notre coeur et notre esprit, le frère André l’a toujours été

C’est le Train qui les a pas manqués

Un jour, la prison de verre et de fer volera d’elle-même en éclats


Blogsurfer.usIcerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Poèmes et fables humoristiques, bizarres, loufoques, absurdes, ..., Poésie, Tous les poèmes, fables, ouvrages de poésies. and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s