Covington School. Les massemédias corpos et leurs fidèles définitivement happés par leur propre paranoïa. C’est fait. Ils n’en sortiront plus. C’est scellé. Mais leurs critiques courent un danger semblable. (Carnet de Notes)


Nick Sandmann, un élève de la Covington Catholic School (USA), casquette rouge, de face. Dans le coin, en bas, à droite, on aperçoit la tête de l’Amérindien Nathan Philipps.


Apparemment, la chose a fait un gros buzz paranoïde dans les massemédias nord-américains (surtout nord-américains, apparemment).  Quoi de nouveau sous nos soleils hystériques?

Nick Sandmann (casquette rouge), élève de la Covington Catholic School (USA), dans le court segment présenté par les massemédias, sourit silencieusement face à un amérindien (Nathan Philipps, à droite) qui tape du tambourin presque sous le nez du jeune garçon qui, lui, semble tout simplement ravi de ce qui se produit.

Faut être aveugle pour pas voir.   Ou paranoïde, voire carrément paranoïaque, pour y voir du .. mépris (!!) de la part de Nick Sandmann.

Mais c’est ce qu’auraient prétendu la plupart des massemédias corporatifs. ( Ça rappelle  Les Habits Neufs de l’Empereur (Le Roi est Nu), d’Andersen. )

Mais les massemédias corporatifs ne sont pas les seuls à ne pas voir..  

L’intention de l’Amérindien, Nathan Philipps, semble avoir été de provoquer une réaction de rejet de la part du jeune élève de l’École Catholique Covington, voire provoquer un rejet violent  pour “prouver-que-les-“Blancs”-“méprisent”-les-Amérindiens” —  mais, de toute évidence, si c’est le cas, Nathan Philipps a obtenu tout le contraire.

On peut voir la vidéo de l’évènement dont est tiré l’extrait, ça surabonde sur youtube, cliquez ici si le coeur vous en dit :  covington catholic full video.

Il en est question aussi dans cette vidéo, en français, de 1:49 à 2:52 (de 1 min. 49 sec. à 2 min. 52 sec.)  :



Donc.

C’est un moment de plaisir profond pour l’étudiant, point final, period, punto finale. Regardez les photos.

Les massemédias corpos ont hystériquement présenté ce court segment vidéo comme une expression de mépris de la part de l’étudiant ..

Évidemment, les “réseaux sociaux” ont réagi à l’hystérie des massemédias.  Avec raison.  Facile à comprendre.

Mais la réaction de beaucoup de commentateurs des réseaux sociaux n’a pas été de constater et de dire que les massemédias corporatifs étaient paranoïdes dans leur interprétation, voire carrément paranoïaques, mais plutôt que les massemédias n’avaient retenu que ce court segment (d’une vidéo beaucoup plus longue) dans l’intention”machiavélique” de montrer, en omettant la vidéo complète et le contexte de l’incident ..  “le mépris du Blanc pour l’Amérindien”… !!

Bref, un bon nombre de commentateurs des réseaux sociaux ont dénoncé les massemédias corporatifs tout en percevant..  la même chose qu’eux.

 


Dire que le fait, pour les massemédias corpos, de ne retenir que ce segment vidéo (omettant le reste de la vidéo) dans le but de démontrer le mépris (mais y en a pas, de “mépris”, dans le segment vidéo!) du jeune homme pour l’Amérindien, ou qqch du genre, c’est “acheter” subliminalement, adhérer inconsciemment, justement, à la version massemédiatique para-noïaque de ce court segment, tout comme à la perception paranoïaque qui peut en résulter dans un large public.

Allez voir l’étymologie du mot “para-noïa” (en vernaculaire : «à côté d’la traque», — ou «d’la track» en québécois).  En voici des éléments ci-dessous :


 

« La paranoïa (du grec παράνοια, paranoïa ; des mots παρά (para) : à côté de, et νούς (noos) : l’esprit), dans cette langue et à l’origine dans la poésie grecque, indique simplement quelque chose qui est contre l’entendement. À partir du début du XIXe siècle, appropriée par la psychiatrie naissante, la paranoïa indique un trouble mental … [et de] comportement … pouvant aller jusqu’à un point d’irrationalité et de délire (délire paranoïaque). »  —  Source :  Wiki


 

Ce qui me permet de voir, dans ce seul segment présenté par les massemédias, que ce garçon (Nick Sandmann, la casquette rouge) est tout simplement ravi, en état de plaisir profond, rien d’autre (je n’ai pas besoin de voir le reste de la vidéo.. mais que j’ai regardée, éventuellement), c’est peut-être dû au fait que, depuis près de 20 ans, je ne regarde jamais les canaux corporatifs comme CNN, RC, TVA, CBC, ZZZ, etc.

Je me suis défait du téléviseur et des massemédias il y a une vingtaine d’années (en 1998).

La seule production massemédiatique qu’il m’arrive de regarder, quand ça se produit, c’est sous forme de clips sur internet de temps en temps, la plupart du temps de courts extraits.


Le problème réside en ceci, et c’est une chose que j’ai réalisée avec le temps  :  si vous suivez régulièrement les massemédias, ils contaminent votre perception, même si vous les fréquentez pour démontrer leur malhonnêteté et pour les critiquer.

Même si c’est pour sauver quelqu’un qui se noie, le plongeur se mouille toujours et met toujours du temps à “s’assécher”..

La plupart du temps, il replonge encore humide ))

En fait, il peut même finir par se noyer complètement sans savoir qu’il est décédé. Ou dans le coma.

Et c’est dommage.


Ce segment vidéo du jeune gars, et tout le bruit autour, permet par ailleurs de constater le degré inquiétant de contamination paranoïaque des sociétés, par les massemédias, et des massemédias eux-mêmes par eux-mêmes, contamination paranoïde qui, je pense, atteint maintenant un stade où les agents massemédiatiques eux-mêmes ont été avalés par leurs propres productions menteuses.

Les massemédias corporatifs sont comme auto-hallucinés et vivent maintenant sur le mode déréalisant de leurs propres projections délirantes.  Y s’crouèyent.

Les massemédias corporatifs vivent maintenant en mode illusoire.  Je pense, en cet instant, qu’ils n’en reviendront pas.  C’est fait.  C’est scellé.  Ils sont captifs, victimes du mensonge qu’ils ont trop longtemps pratiqué et diffusé, y compris le simple mensonge par omission.  En un sens, ils ne sont plus de ce monde.  Et ils ne le savent pas.

Ils ont perdu leurs capacités perceptuelles saines, normales  —  ces dernières sont devenues, de manière générale, définitivement morbides.

Et un être humain qui les fréquente trop souvent, qu’il soit ou non critique des massemédias corporatifs est, à un degré ou à un autre, contaminé.

Mais c’est aussi, en un sens, dans la “nature des choses” qu’il en soit ainsi.  Comme dans la nature de toute guerre.  On ne choisit pas toujours de la faire ou de pas la faire, mais à la fin les deux camps sont marqués.

Et ça, c’est un autre thème.  Dont la portée est très profonde.

Là, faut qu’j’èye pell’ter.



-30-

 

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : https://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Articles and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.