Électrodes : Loup, Jacques, et Lucas. Le royaume intérieur de trois.

Électrodes : Loup, Jacques, et Lucas. Ou le royaume intérieur de trois.

For the English version of the following, click here

Quelques éclaircissements supplémentaires à l’intention de ceux qui pourraient en souhaiter plus.

Au commencement, il y a longtemps, le scribe intérieur écrivit sous Jacques Renaud.
Puis Jacques Renaud disparut de la conscience de veille, pour des raisons.
Des années plus tard, le scribe réapparut à travers Loup Kibiloki.
Et plus tard, Loup Kibiloki fit réapparaître Jacques Renaud du fond des zones intérieures – au gré de ce dernier.
Essentiellement, Loup Kibiloki, depuis très longtemps, était le poète (quoiqu’il puisse raconter une histoire).
Essentiellement, Jacques Renaud, depuis le début, était l’auteur d’histoires (même s’il peut écrire un poème).
Plusieurs personnalités dans un seul corps (une histoire de chocs).
Loup kibiloki a sauvé la situation et toute la poésie écrite depuis des années jusqu’à maintenant – et ça se poursuit.
C’est arrivé graduellement, presque tout seul, comme une bénédiction.
Jacques et Loup vivent et évoluent en harmonie depuis un bon bout de temps.
Dans le même corps.
Mais Jacques est très loin en-dedans.
Les sentiers de la conscience et de la survie sont infinis et pleins de surprises.
C’est la manière la plus simple et la plus courte de dire les choses.
Certains pourraient appeler tout ça une histoire de “personnalités multiples”.
Ça y ressemble.
Jacques avait besoin d’un ami pour prendre soin des choses – et Loup s’est manifesté dans le champ de conscience.

Loup est en charge du blog Électrodes; il l’a créé. Électrodes était le premier titre publié en 1962. Loup a considérablement remanié et réécrit l’ouvrage – et plusieurs autres. Jacques s’en sent bien. Jacques peut venir faire son tour sur le blog quand ça lui plait; il a commencé à le faire récemment.

La personne légale s’appelle Hamilton-Lucas Sinclair. Ce dernier est propriétaire et gestionnaire en toutes matières de copyright en son nom, au nom de Loup Kibiloki, et au nom de Jacques Renaud.

À toutes fins pratiques, à ce jour, et pour dire les choses simplement, Hamilton-Lucas Sinclair n’a jamais écrit.

Mais Lucas est tenté. Il aurait sa manière à lui.

Cette histoire est une histoire d’harmonie et d’amitié intérieures, une histoire qui se déroule et évolue.

© Copyright 2009-2011 Hamilton-Lucas Sinclair (cliquer)

Blogsurfer.us –  Icerocket

10 Responses to Électrodes : Loup, Jacques, et Lucas. Le royaume intérieur de trois.

  1. Pingback: L’anti-humanisme qu’on a appelé “Les Lumières”. Vidéo. L’historienne Marion Sigaut. | Électrodes

  2. Pingback: La fin du monde et le fin du monde.. | Électrodes

  3. Pingback: Le Crayon-feutre de ma tante a mis le feu – nouvelle | Électrodes

  4. Pingback: La fin du monde… | Électrodes

  5. Denys GAGNON says:

    Bonjour, Jacques.

    Je suis Denys Gagnon (il te faudra creuser jusqu«,au secret de bien lointains souvenirs ; sinon, revenir à ton poème de la Licorne, auquel tu avais si généreusement associé mon nom). Depuis 1990, j’avais renoncé (ce qu’il ne faut jamais faire) à te retrouver. Et tu es là, dans la splendeur de tes textes (anciens et nouveaux). Ce que l’on n’espère plus continue d’espérer sans nous.

    Je continue d’écrire, travaillant pour l’heure (pas mal d’heures, en fait, comme tu dois bien t’imaginer) à un premier roman dont le protagoniste est un homme qui se transforme… en Loup.
    Eh ! oui, en Loup ! ! !

    J’aimerais te revoir, te reparler, te retrouver… en espérant que ce que j’aurais à dire, à raconter, à partager, pourrait aussi t’intéresser, comme avant, comme il y a bien longtemps.

    Ce lien mène a un site où sont regroupées quelques phrases tirées de mes textes ; tu verras dans quel sens se poursuit mon travail :

    http://citations.ca/index.cfm?fuseaction=citations.authorsQuotes&AuteursValue=2133

    Je te laisse une adresse où me joindre, en espérant que ta réponse (que je souhaite très prochaine, imminente) sera celle d’un homme qui voudra répondre à une amitié ressurgie.

    Je te serre la main, avec autant de souvenirs que de d’espoirs.

    denys.gagnon@videotron.ca
    Téléphone : 514-733-5984

    • Denys!!

      Si tu penses que j’ai besoin de creuser loin dans ma mémoire ! :) C’est comme si c’était hier. En fait, c’est comme si c’était aujourd’hui, il y a quelques heures, sur le Plateau. Ça fait grand plaisir d’entendre de toi. Je ne me sens pas très loquace, mais je suis extrêmement heureux de ton passage et de ton message. Je n’ai que des bons souvenirs.

      Je vis en région, loin de Montréal où je ne suis pas allé depuis des années, mais à bientôt peut-être.

  6. Gilles-Claude Thériault says:

    Bonjour,

    Je me demande simplement si vous avez reçu mon message
    concernant votre magnifique traduction de ‘Soir d’hiver’.

    Gilles-Claude

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s