L’idéologie ou théorie du genre‬ est appliquée depuis longtemps

« Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants. »  —  Déclaration universelle des droits de l’Homme (Nations-Unies, 1948),  article 26, alinéa 3.  C’est aussi ces magnas cartas, ces grandes chartes, leur contenu, leur esprit, qu’on cherche à corrompre, à détruire.  L’intention ne date pas d’hier et on n’a cessé d’introduire le destructeur dans le fruit depuis des décennies.  Et ici.


Avant d’aller plus loin. Dans cette histoire de “théorie” du genre, on mentionne souvent la «Lgbt».

Points_d-interrogation_trois_01C’est pas tout le monde qui sait c’que ça veut dire, ça, “Lgbt-machin”, m’en suis aperçu récemment.

Donc, avant d’aller plus loin, un court abécédaire du truc (appelons ça, disons, un “essai” — comme dans :  «Un gars s’essaye» .. )  :

Le lobby Lgbt, ou Lgbtiq, se nomme ainsi et s’affiche ainsi lui-même sous cet acronyme.  «Lgbt» est une abbréviation qui, paradoxalement, s’allonge avec le temps, et désignait jusqu’à maintenant les «Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transexuels».  Aux dernières nouvelles on aurait ajouté récemment «Intersexuels», ainsi que «Q» pour «Queer», ou pour ceucelles qui sont «en Questionnement» sur leur identité sexuelle..  Des mauvaises langues disent que le «Q», c’est pour «Québec», tout-court, et rigolent sous cape; disent pas pourquoi.

Certains militants lgbt ajouteraient maintenant «Allosexuels» ou «Altersexuels», ce qui, logiquement, donnerait un acronyme plus long encore :  Lgbtiqa, par exemple, ou peut-être Lgbtiqaa, si l’on fait éventuellement une différence entre «Allo» et «Alter».  Cette prolifération de curiosités ou d’aberrations finit par faire penser à la population croissante d’un bruyant nid d’coucous mutants gouvernés par des abbréviations d’sexe.  Des fois j’écris «lgbt», des fois «lgbtiq».  De toutes façons, tout ça, c’est comme du guano; «guano» n’est pas une abbréviation ou un acronyme.

Point-d-exclamation_d-interrogation_noirs    Et c’est pas fini ..  Ce qui complique les choses, pour le nul que je suis, c’est qu’il faudrait, apparemment, faire une différence entre les “lgbtiquants” et les “genristes” (les tenants, militants, lobyisants, et légiférants de la “théorie”, ou idéologie, ou délire, du genre (la “bible” du genre :  Gender Trouble, Feminism and the subversion of identity – Judith Butler, 1990 (pdf)).  Logiquement, la «chicane va finir par poigner» car les lgbtiquants ne cessent de dire qu’ils n’ont pas choisi d’être L, G, B, ou T, etc., surtout les homosexuels et les lesbiennes : «ils sont nés comme ça», ils «n’avaient pas le choix», c’est «naturel», etc.

Les genristes, eux, au contraire, disent que la contrainte sexuelle est en réalité artificielle, une construction purement sociale, “culturelle”, et qu’on peut «choisir» son identité sexuelle (pardon : son identité de genre (c’est plein de vidéos ci-dessous qui tentent d’expliquer, et qui le font bien).  Je vais vous dire :  quel que soit le sens dans lequel on fendra en quatre ou en mille les cheveux de la mouvance, ça sent le conflit potentiel.  Pour les genristes, une femme peut, par exemple, choisir de se déclarer homme. C’est son genre choisi.  Elle peut choisir, par exemple, de se déclarer homme homosexuel indifférent aux femmes ..  C’est son genre choisi.

Mais les homosexuels (les “gays”, soit-disant), mâles entre autres, et dans une large mesure les autres représentants de lettres de la suite “lgbtiq”, vous diront qu’ils n’ont pas le choix, c’est le destin, leur sexualité est imposée par le destin. Par la Nature.  La Nature!?!

Mais la Nature est anathème aux oreilles des genristes..  Le genre transcende la Nature.  Ici, j’abandonne aux genristes et aux lgbtiquants le fendage casuistique des poils.

D’autant plus que la Nature (ah, la garce!) inscrit, génère, la polarité sexuelle dans l’enfant à naître bien avant la naissance et bien avant que bébé ou bébée sorte de la belle matrice ronde en tendant la bouche : le lait de maman qu’il va boire diffère déjà radicalement dans sa composition selon que maman donne naissance à un garçon, ou à une fille (ah, ça! oui! maudite Nature!) :

phooto © Maxppp -- source : cliquer quelque part sur l'illustration.

Du fond de la Nuit des Temps, la Nature, naturellement, différencie à l’avance le lait maternel selon que maman va donner naissance à un petit mâle ou à une petite femelle. Photo © Maxppp — source : cliquer quelque part sur l’illustration.

  « .. le lait des mères n’est pas le même selon qu’elles donnent naissance à un garçon ou à une fille, révèle une recherche publiée vendredi [14 février 2014].  « Les mères produisent des recettes biologiques différentes pour un garçon et pour une fille », a expliqué Katie Hinde, une biologiste de l’Université de Harvard. Des études sur des humains, des singes et d’autres mammifères ont révélé une variété de différences dans le contenu du lait et la quantité produite.

« Ainsi les petits garçons ont du lait plus riche en graisse et en protéines, donc énergétique, tandis que les petites filles obtiennent de plus grandes quantités de lait.  Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer ce phénomène, a relevé Katie Hinde lors d’une présentation à la conférence annuelle de l’Association américaine pour l’avancement de la science (AAAS) réunie à Chicago du 13 au 17 février. »

Source :  Le lait maternel s’adapte au sexe du bébé ( Les Échos.fr, 15 février 2014 )

© Copyright Mircea Costina. Lien TrekNature sur l'image.

« Mais ça va pas, non? ..» L’écureuil gris. (Photo © Copyright Mircea Costina. Source :  TrekNature, cliquer sur un pissenlit. )

Ne soyez pas étonnés d’apprendre un jour que les idéologues genristes, voire certains représentants de l’une ou l’autre des lettres de l’abécédaire lgbtiquant, dénoncent rageusement les mamelles, proposent leur abolition, ou leur rééducation obligatoire, ou leur neutralisation par charcutage chirurgical ou injections pharmachiques afin de les rendre genristement correctes, ou n’importe quoi.

Pour ma part je parie que les genristes finiront un jour dans une note coïncée loin en bas de page des livres d’Histoire, ou avec un gigantesque bonnet d’âne soigneusement vissé et soudé au crâne en première de couverture.

En attendant, bienvenue dans le Royaume de l’Éphémère Emmêlant (!) (ou de l’Éphémère Embêlant !) et des touilleurs de grimoires législatifs. Présentement, lgbtiquants et genristes semblent chaotiquement s’entendre “sur le terrain” et partager beaucoup de buts.  Bref, pour l’instant, c’est un peu comme le joyeux bordel.  Organisé.  Comme les bordels le sont, d’ailleurs, généralement.

Premières victimes de ce joyeux bordel : les enfants dans les écoles où des commissaires du genre, ou de la lgbt, et autres cinglés du non-sens, les “ré-éduquent” selon les dogmes genristes, et les obsessions lgbtiq, en plongeant les mioches dans le chaos émotif  et mental et en induisant en eux, par des pratiques d’ingénierie behavioriste, des conceptions délirantes de la sexualité, au lieu de les laisser jouer librement à satiété, ou de leur apprendre à lire, à écrire, à compter.

Points_d-interrogation_panda  Bonne chance dans votre exploration du chaos mental que lgbtiquants et genristes sont en train de créer en introduisant leurs choses concrètement dans les lois, les esprits, la société, les formulaires, les maternelles, les écoles. Comme des mouches noires au printemps.  Avec la complicité de la plupart des massemédias corporatifs.  Mettez vos hautes bottes de caoutchouc.  À crampons.  Ça glisse des fois.

Si vous sentez, comme moi, une scission abyssale (une autre..) en train de se creuser dans nos sociétés, c’est vraisemblablement que vous sentez juste.  C’est vaisemblablement que, malgré tout, notre perception, et notre instinct, notre sens de la réalité, sont encore très bons, voire étonnamment résilients, comme les bardanes et autres plantes sauvages, —  en fait ils sont peut-être en train de se fortifier — et qu’on n’a pas encore réussi à nous faire perdre l’esprit.  En tout cas, je sens cette scission depuis longtemps se creuser et s’approfondir : la scission dans les tréfonds de la conscience humaine et sociale. Rendez-vous quelque part, au détour des temps.

__

Voici un survol historique du nid de coucous dans lequel on continue aujourd’hui à pondre et qui déborde.  On peut partir de la “révolution sexuelle” déclenchée par le premier Rapport Kinsey de 1948, par exemple, ses expériences scientifiques de pédophilie sur des enfants qu’on faisait orgasmer, chronomètre en main, ses distorsions statistiques majeures, etc. :



Couverture_premier_Kinsey_Report_1948__MaleSi vous comprenez l’anglais, voir ci-dessous, in extenso, le reportage vidéo dévastateur et abondamment cité dans la vidéo avec Marion Sigaut.

Il s’agit d’un reportage-fleuve de près de trois heures datant de 2008, The Kinsey Syndrome.

C’est un reportage portant essentiellement – mais pas exclusivement – sur Alfred Kinsey et Wardell Pomeroy (mais surtout sur Kinsey) et sur leurs deux “Rapports” successifs sur la sexualité des Américains (1948) et des Américaines (1953).

Reisman_Judith_Reisman__Photo_Bruno_Konjevic

Judith Reisman (photo Bruno Konjevic)

Quand on parle du “Rapport Kinsey”, c’est essentiellement de ces deux parutions dont on parle.

Nombreuses interventions de Judith Reisman dans la vidéo, notamment. Judith Reisman est, entre autres, l’auteur de:

Kinsey : Crimes and Consequences (pdf)  et de  Kinsey, Sex and Fraud (pdf); ouvrages reproduits ici under fair use.



L’idéologie du genre appartient, à mes yeux, à la même “mouvance” polymorphe que ce qui est évoqué dans ce qui précède.

Yann Carrière, docteur en psychologie, souligne le caractère totalitaire et artificiel de ce qu’on appelle souvent la “théorie” du genre.  Carrière est l’auteur de Du Sexisme au Fascisme, lettres à un jeune père sur la misandrie contemporaine



Des articles : La théorie du genre : symptôme d’une société narcissique, manipulée et fascisante ? – par Yann Carrière, docteur en psychologie, membre du réseau H.C.I.  —  L’idéologie du genre ou l’art de faire une guerre sourde aux garçons, aux pères, et aux hommes  —  La théorie du genre pour les nuls (j’ai lu attentivement …)

Farida Belghoul a lancé en France le mouvement de retrait des écoles.

Le mouvement Journée de retrait de l’École (JRE) :  « A partir de janvier 2014, retirons nos enfants de l’école un jour par mois : la date de l’action nationale JRE sera annoncée sur ce site et notre Facebook, 48 à 72h avant, afin d’éviter toute tentative d’intimidation de l’Education Nationale et du corps professoral en particulier. Vous justifierez l’absence de votre enfant le lendemain par le motif suivant : journée de retrait de l’école pour l’interdiction de la théorie du genre dans tous les établissements scolaires.  Ce symbole est fort : il dit clairement que nous sommes prêts à tout pour empêcher l’Education Nationale de désorienter, de traumatiser et de déstructurer nos enfants. »

 Lire :  Théorie du genre à l’école : réalité ou propagande ?

Dans les vidéos ci-dessous,  elle explique la théorie du genre (1ère vidéo, diffusée 30 novembre 2013, la deuxième le 31 octobre 2013) :



La vidéo qui suit a été diffusée le 2 février 2014.  L’appel d’une mère.  Elle parle de répression dans les écoles contre les parents qui s’opposent à l’imposition de l’idéologie du genre aux enfants.  Les parents qui retirent leurs enfants de l’école, ou qui protestent, sont intimidés, menacés, par les directeurs d’école :


Un autre cas d’abus. Vidéo diffusée le 29 mars 2014.  Elle avait été retirée par youtube.  Elle est revenue. Ça fait penser aux pannes d’électricité.  J’ai repiqué la vidéo via WordPress :


Les Norvégiens ont compris.  La “théorie” du genre a été abandonnée en Norvège, on ne veut plus l’appliquer dans les institutions publiques, et l’État a coupé les subventions.  Voici pourquoi :

Source sur DailyMotion


11 documents qui prouvent que la théorie du genre existe même en France

Cliquer sur l’illustration  pour accéder aux documents.

Site de L’observatoire de la théorie du genre


Au Québec, l’ingénierie psycho-sociale du genre, ou gender, est déjà appliquée et beaucoup plus avancée que certains peuvent le croire.  Voir ci-dessous, où je reproduis le bas du formulaire suivant émanant de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) :  «Demande de fréquentation extraterritoriale» (un formulaire scolaire parmi d’autres) (possibilité de deux pères, de deux mères, etc.) (pdf)  —  où chaque parent ou “parent” peut choisir entre cocher «père» ou cocher «mère».

En d’autres termes, chacun des deux “parents” peut cocher l’un ou l’autre.  Ainsi, un enfant peut avoir deux pères et pas de mère, deux mères et pas de père, etc.  Sans compter qu’en vertu de l’idéologie du genre, un homme peut s’identifier sexuellement comme femme et cocher «mère», etc.  Notez que rien n’indique qu’un “parent” ne doive cocher qu’une case à côté de son nom..   «Québec, terre des cobayes»,  comme j’ai déjà lu dans un commentaire sur le site de Radio-canada.

C'est cette partie du bas du formulaire qui nous intéresse.

Le bas d’un formulaire de la Commission scolaire de Montréal, au Québec. Il est accessible en entier en pdf plus bas. Il est commenté plus bas. L’enfant peut avoir deux pères, deux mères, etc. Le “Freak Show pour tous”.

L’application de l’idéologie du genre aboutit, en pratique, à la création d’une variété pathétique de  freak show.  Sauf qu’aujourd’hui l’État semble, sous la poussée de l’infiltration lgbtiq, vouloir faire monter tout le monde sur scène.  (Freak show, ce que l’expression signifie, pour mémoire : en françaisin English.)  Les freaks shows, très populaires au XIXe siècle et jusqu’à la moitié du XXe siècle, furent finalement interdits dans certains pays. Aujourd’hui, on pourrait parler d’un retour du freak dans des freaks laws sous l’influence de la mouvance féministe, lgbtiq, etc. le mot anglais «freak» peut se traduire par «dingue», «monstre», «anormal», etc.

L’idéologie du genre, tout comme la volonté butée de l’implanter et de l’imposer, souvent marquée par l’hypocrisie, la sournoiserie, la dissimulation, la censure cachée, souvent par une sorte de mensonge patent, spontané et qui semble “irrésistiblement naturel” chez son auteur, cette idéologie du genre s’inscrit dans une sorte de mouvance freak croissante typique des sociétés ou des civilisations en voie de décomposition.


L’application de  l’idéologie du genre à l’école est un cas d’espèce d’ingénierie sociale (Ingénierie sociale et mondialisation (pdf, 2004)). On transforme la petite école et même les garderies en camps de rééducation.  D’où, sans doute, la chasse aux femmes musulmanes au Québec où un bon nombre, très compétentes, sont actives dans l’éducation, notamment celle des enfants en garderie (crèches, Centres de la Petite Enfance).  Les lobbys lgbtiq savent qu’ils ne peuvent compter, notamment, sur ces femmes musulmanes pour répandre, appliquer, l’idéologie du genre.

L’idéologie du genre appliquée prétend extirper, de l’esprit de jeunes enfants, parfois de très jeunes enfants, des stéréotypes, en inculquant insidieusement à ces enfants des stéréotypes de remplacement contre des stéréotypes à remplacer.  D’ailleurs, si vous regardez la vidéo sur le rejet complet, par l’État norvégien, des invraisemblables insignifiances de la “théorie” du genre, vous verrez que certains soi-disant “stéréotypes socialement acquis” semblent très loin d’en être de manière certaine et définitive.  Et ça, ce n’est ni “théorique”, ni idéologique.

Important, central : La polarité et la différenciation sexuelles sont considérées par le délire du genre comme le stéréotype de base.  Rien de moins. Un stéréotype à extirper.  L’idéologie du genre cherche à détruire la polarité sexuelle.

Le discours de genre, en tout cas tel qu’appliqué, est une sorte de délire à coloration absurde ou kafkaïenne  — ça peut aller, tant que c’est pas dans des lois ou des règlements (j’aime Kafka)  —  mais l’appliquer en pratique, à mes yeux, ça tient du délire.

Extirper des stéréotypes en inculquant des stéréotypes de remplacement contre des stéréotypes à remplacer.  Effacer les contenus mentaux, “laver” le cerveau, et remplacer les anciens contenus par des nouveaux.

Cette pratique est typiquement totalitaire.  Les moyens ne sont pas toujours les mêmes, ce n’est pas toujours “spectaculaire”, mais c’est toujours, fondamentalemant, un viol de ce que l’être humain peut avoir de plus intime, pire encore quand il s’agit d’enfants.

C’est à un lavage de mémoire analogue, dans le but de remplacer les contenus mnémoniques par d’autres, que s’est livré, entre 1957 et 1964,  le prestigieux psychiatre de réputation internationale Ewen Cameron, du prestigieux Institut Allan Memorial de Montréal, au Québec (Canada); les expériences étaient financées par la CIA, via la Gendarmerie Royale du Canada (GRC, RCMP) dans le cadre du projet MKULTRA.

Ewen Cameron a ravagé des vies.  Le scandale, apparemment, n’aurait servi à rien ? ..

Voici un extrait de l’émission The Fifth Estate (CBS) diffusée le 6 janvier 1998 qui révèle les liens entre la CIA et les travaux du Dr Ewen Cameron à Montréal et qui décrit les effets sur les cobayes humains sélectionnés par Cameron.  Traduction :  Guilux & GoldenAwaken (youtube).



Sur la théorie du genre, les analyses du philosophe Drieu Godefridi, diffusées en janvier 2013,  et en mars 2013 :


Les représentants de l’État ne s’en cachent pas, comme en France  :  «Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents» proclament-ils.  Selon eux, seul l’État peut donc, en pratique, s’arroger le droit d’éduquer les enfants d’une manière ou d’une autre, comme l’État l’entend. Que cette manière plaise ou déplaise aux parents, peu importe à l’État.

Ce qu’implique la déclaration suivante (vidéo ci-dessous) de la sénatrice française de l’Oise, Laurence Rossignol, ce n’est certainement pas que les enfants n’appartiennent à personne, mais bien que l’État considère que les enfants lui appartiennent, à lui, l’État. ( Déclaration universelle des droits de l’Homme (Nations-Unies, 1948, article 26, alinéa 3, citée en début d’article :  « Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants. » )


Le débat sur l’endoctrinement du gender (idéologie du genre) à l’école en France peut être ratracé jusqu’à au moins 2011; nous sommes en 2014. Voici des extraits d’émissions de télé (surtout au début de la vidéo, regardez la date de diffusion de l’émission sur le ruban rose: 31 août 2011) :



Si vous vous donnez le temps de regarder et d’écouter la vidéo sur le lien suivant:  Vidéo : Féminisation, incompétence et totalitarisme à l’Assemblée Nationale : la loi sur l’égalité hommes-femmes  vous verrez et entendrez la ministre Najat Vallaud-Belkacem elle-même le dire clairement à l’Assemblée Nationale de France !  … (En passant, on y apprend entre autres que l’État français contrôle les massemédias télés. Et dicte des politiques de censure à Twitter. Même si ce n’est pas le thème central de cette vidéo..)


La vidéo ci-dessous est diffusée depuis près d’un an, depuis au moins mars 2013.


Celle-ci démontre que bien avant la négation par les autorités on appliquait le délire du genre :


Les dangers graves que courent les enfants achetés par les couples homos. Et un mot sur Joël Legendre..

Un homosexuel français dénonce François Hollande et la LGBT

© Copyright 2014 Hamilton-Lucas Sinclair (Loup Kibiloki, Jacques Renaud, Le Scribe), seulement là où ça s’applique et essentiellement pour la protection du droit moral; cliquer

Les Femen et la Ressurgence de la symbolique nazi, cruelle, et totalitaire  —  Une “Charte des valeurs québécoises” anti-libertés qui sème la violence   —   La censure à Radio-Canada:  vous ne saurez jamais ..   —   Vers une harmonie d’enfer : harcèlement, faux viols, chaos du genre

Jadis, la liberté d’expression régnait dans ma ruelle   —  Et si la masse des lois d’un État était le grimoire d’un Ogre ?   —   Non-fiction

Les croyants athées plus intelligents que les croyants pas athées ..  —   L’égalité, le féminisme et la calculette   —   Quand les mères de mort dominent invisiblement la psyché   –   Le mythe contemporain de la longévité ..

Canada, Québec, Ontario, … Un proto-totalitarisme souterrain persistant    —    Canada : Clause dérogatoire canadienne et clause dérogatoire hitlérienne sont identiques    —   Documents de référence : Loi d’habilitation nazie mars 1933, pouvoir dérogatoire québécois (1975), canadien (1982)  Essentiellement, les extraits pertinents de la Charte québécoise, de la Charte canadienne, et la Loi d’Habilitation allemande de mars 1933 au complet.

Québec, Labeaume-Maltais, Québécor, Parti Québécois : la clause dérogatoire et la loi 204   –    Collusion : Karl Péladeau à Hydro-Québec et la Loi Labeaume-Maltais (loi 204)

Michel Onfray, Ollivier Dyens. Enfanter l’inhumain, l’idéal totalitaire de la ruche et de la termitière

L’avortement, le foetus, Morgentaler et la peine de mort : les holocaustes préventifs   —    L’opposition à l’avortement ou La persistance des vérités fondamentales et de la Vie

Le Journal Militaire de Nicolas Renaud des Méloizes, Nouvelle France, 1756 – 1759

Arrêtez de raser les parterres et de massacrer les plantes sauvages. Plus de 500 espèces de plantes en danger au Québec

Invasions de domiciles : Tout se passe comme si on voulait abolir la légitime défense.

Terrorisme domestique et destruction de potagers par les municipalités : Aux profits de quel lobby ?   –

Milgram, la torture, l’abîme de l’obéissance. Les candidats sont légion.    —    Tout se passe comme si on voulait définitivement détruire la légitime défense  (vidéo)  –   Le danger d’être canadien, le danger d’être québécois   –   Avons-nous jamais vécu en démocratie? Pétitionne, trace ton x, cause toujours.    –     Le Petit x du vote: Acte de liberté – ou Pacte de soumission?    –    Nos démocraties: Liberté ou Soumission volontaire?    -

L’anti-humanisme bigot qu’on a appelé “Les Lumières”. Vidéo. L’historienne Marion Sigaut.     —     Video : Fall of the Fourth Reich – Empire of Debt      —       Un maire québécois provoque un citoyen en postillonnant à quelques centimètres de son visage.     —   L’énorme bulle immobilière en Chine. Le grand retard des massemédias.      –      La violence policière dans les municipalités du Québec : Trois Rivières. Et une compilation Canada, Us.      —     Entrevue audio. Angèle Lieby : «Une larme m’a sauvée». Consciente durant 12 jours de “coma”.     –     L’ Islande s’en tire mieux que tout le monde! : « Nous avons laissé les banques faire faillite .. »      —     Our Primitive, superstitious, Cargo Cult Economy – (Keiser Report e405)     –

Gurdjieff, Ouspensky, Jung : On comprend vraiment ce qu’on lit? Ce qu’on écrit? Ce qu’on dit?..       –

René Guénon  :  Le théosophisme, histoire d’une pseudo-religion (pdf)  –  Le règne de la quantité et les signes des temps  –  L’erreur spirite (1923; édition 1977 – pdf)  –  L’Homme et son devenir selon le vedanta (pdf)  –  Les principes du calcul infinitésimal (pdf)  –  Symboles de la science sacrée (pdf)  –  Le Roi du Monde (pdf)   –   Orient et occident (1924 – pdf)   –   Les états multiples de l’être (1932 – pdf)   –   Le symbolisme de la croix (pdf)   –

Le Crayon-feutre de ma tante a mis le feu – nouvelle      —     L’Agonie d’un Chasseur, ou Les Métamorphoses du Ouatever – novella   –    La Naissance d’un Sorcier – nouvelle     –     C’est Der Fisch qui a détruit Die Mauer – nouvelle     –     Émile Newspapp, Roi des Masses – novella     —     Et Paix sur la Terre (And on Earth, Peace) – nouvelle     –

Ernst Henri  :  Hitler Over Europe, Ernst Henri – ouvrage publié en 1934 (English ; pdf)   — L’un des intérêts de cet ouvrage de Ernst Henri est qu’il a été publié en 1934, soit 5 ans avant le début de la Deuxième Guerre Mondiale en 1939. Cette copie pdf est celle de la 3e impression de la première édition.

–   Waging Total Nuclear War against Humanity and Human Genes: Nuclear Radiation and Uranium 238 (DU)   –   Malformed babies resulting from israeli banned weapons   –   Depleted Uranium found in Gaza victims    –  Nuclear Fuel. What is it? – Wikipedia   –   Chernobyl Heart, video documentary by Maryann de Leo, on Google Video. Can also be found on youtube.    –    Was there an earthly paradise?  What was it?  Where was it? (Satprem and Mira Alfassa – the Mother)    –    Astounding 2009 Nobel Prize for Literature Joan de Blow never wrote a book!  She talks about Obama.    –   Invisible Person with Enormous Power: it starts with a “C”, as in “Corporation”, but it doesn’t end there…    –     Western leaders, western populations : awareness, massmedia control and censorship.   –   How can we make our consciousness vast?   -

Blogsurfer.usIcerocket

About Loup Kibiloki

Aller ici (have a look here) : http://electrodes-h-sinclair-502.com/electrodes_anode/
This entry was posted in Articles, billets, essais., audios et videos and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

16 Responses to L’idéologie ou théorie du genre‬ est appliquée depuis longtemps

  1. Pingback: Le Saint Sulpice, les homos qui s’frenchent, et l’interdiction de l’dire quand ça nous dégoûte | Électrodes

  2. Pingback: La censure à Radio-Canada : vous ne saurez jamais .. | Électrodes

  3. Pingback: Québec, l’affaire Joel Legendre : les dangers graves que peuvent courir les enfants achetés par les couples homos | Électrodes

  4. Pingback: Marion Sigaut : Les Lumières, l’inversion de l’Histoire, l’envers du décor. Conférence vidéo | Électrodes

  5. Pingback: Vers une harmonie d’enfer : harcèlement, faux viols, chaos du genre | Électrodes

  6. Pingback: Vers une harmonie d’enfer – harcèlement, faux viols, chaos du genre | Électrodes

  7. Pingback: Le mythe de l’égalité homme-femme : le féminisme et la calculette | Électrodes

  8. Pingback: La terre tremble pendant des mois au Québec à partir de l’hiver de 1663 .. | Électrodes

  9. Pingback: Pauline Marois ? Méfiez-vous de cette abolisseuse de droits fondamentaux | Électrodes

  10. Pingback: L’historienne des Lumières Marion Sigaut sera à Montréal le 19 mars 2014 pour prononcer une conférence | Électrodes

  11. Pingback: Pauline Marois et Bernard Drainville auraient interdit, notamment à ces femmes, d’oeuvrer au sein de l’État .. | Électrodes

  12. Pingback: D’une absurdité, l’autre : Québec irait vers un gouvernement péquiste majoritaire | Électrodes

  13. Pingback: L’Ukraine victime d’une arnaque économique ? | Électrodes

  14. Pingback: Ukraine victim of an economic sting ? | Électrodes

  15. Pingback: An Ukrainian economic sting ? | Électrodes

  16. Pingback: Vidéo : Féminisation, incompétence et totalitarisme à l’Assemblée Nationale : la loi sur l’égalité hommes-femmes | Électrodes

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s